Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corvina
Compte désactivé
Compte désactivé
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 1136
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 42
Localisation : Auprès de mon ange noir

MessageSujet: Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine   Ven 11 Oct 2013 - 23:58

L' organisation matériel
Les temples
Le temple est la maison du dieu, ce n' est pas un lieu de prière pour les mortèles. On n' y entre pas sauf dans les grandes occasions ou les personnes qui sont habilités à le faire, les prêtes et les éventuels esclaves voués au dieu. Les plans peuvent être différent mais se composent toujours d' une chambre réservée au dieu, le naos, précédé d' une antichambre, le pronaos, le tout entouré d' une ou plusieurs colonnade. Il est possible d' avoir plusieurs dieux dans un même temple. Le plan est le même sauf qu' il y a trois chambres autonomes, la divinité principale est au centre.
Voir le temple dédié à la triade capitoline qui comprend Jupiter, Junon et Minerve.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le plus souvent on installe le dieu dans un endroit qui a un lien avec sa fonction. Les lieux où la foudre tombent sont toujours consacrés à Jupiter, y compris le Capitol. Comme c' est une colline très exposée à l' orage, il a brûlé plusieurs fois, mais les Romains l' ont toujours reconstruit au même endroit. Les divinités acquatiques sont installés près de l' eau, les fleuves sont le plus souvent divinisés.

Les statues de cultes
Je ne sais pas s' il existe encore une seule statue de culte, celles que nous avons sont des copies plus petites et moins belles que ce sont fait faire des amateurs d' art. Les Romains aimaient beaucoup l' art grec. L' essentiel a été détruit par les chrétiens, ce qui est bien dommage, parce que certaines statues étaient vraiment magnifiques et faites dans des matières précieuses, comme celles chryséléphantines de Zeus à Olympie et d' Athèna à Athènes, plaquées d' or et d' ivoire. Ça c' est pour les Grecs, les Romains étaient un peuple conservateur et en ont gardé en terre cuite et en bois, une chose ancienne était encore plus sacrée.
Si les chrétiens se sont autant acharnés contre les statues de cultes, c' est que le dieu est réellement présent à l' intérieur, c' est ce qu' on appelle une idole. Les chrétiens ont longtemps refusé d' avoir des statues du Christ parce que l' image ne devait être que symbolique. Ils ne voulaient même pas avoir de portrait, d' ailleurs l' Islam en resté là, non représentation du divin. Les chrétiens ont détourné le problème en se reportant sur des images non réalistes, comme les icônes qui ignorent la perspective en peinture et permettent de ne pas confondre l' image avec la réalité. Par la suite, l' art chrétien a évolué vers plus de réalisme, mais le divin n' est jamais contenu dans l' image.

Les prêtres
Ce sont des professionnels du sacré, les seuls à être vraiment en contact avec la divinité, pour autant ce n' est pas une profession. C' est à dire que ni chez les Grecs ni chez les Romains, il n' y a de castes religieuses, où d' éclésiastiques dont ce seraient l' unique fonction. Il y a bien quelques exceptions à Rome, mais globalement, les prêtres ont une fonction sacrée pour un rituel ou une cérémonie et retourne à leurs activités civiles ensuite. Par exemple, César était Grand Pontif.
A Rome, il existe des collèges de prêtres spécialisés comme les saliens, les frères arvales, les luperques ... et bien sûr, les augures et les pontifes. Pour certains de ces collèges, on ne sait plus trop à quoi ils servaient et les Romains de l' époque impériale non plus … Les Romains aiment conserver des rituels même s' ils n' ont comprennent plus le sens.
A la limite, chaque chef de famille peut être prètre dans sa propre famille. La maison a ces dieux : les lares et les pénates. Elle a son autel avec de petites statuettes qui représentent dieux et génies familiers, auxquels on rend un culte le matin. Quand la famille déménages, elle les emène avec elle.

Le culte civique
Rome, Ahtènes, Sparte, Thèbes, Corinthe, Ephèse … et toutes les autres, sont des entités politiques indépendantes de quelques centaines de kilomètres carrées au maximum, qui sont en permanence en quêtes d' équilibre écologique et politique, en guerre contre leurs voisins. Sparte et Athènes pourtant très proches sur nos cartes, parlent deux dialectes différents, Athènes est une démocratie ouverte sur les arts, Sparte est une monarchie militarisée et extrêmement fermée. Et chaque cité a ces propres dieux : Jupiter à Rome, Athèna à Athènes, les Dioscures et Arès à Spartes, Artémis à Ephèse, Héra à Argos …
Les dieux assurent la survie de la cité dans ce qu' elle a de plus matériel, Demeter permet l' éclosion des récoltes, Poséïdon gouverne les tremblements de terre, Apollon les épidémies … Les dieux de cité prennent fait et cause pour leurs cités et se battent aux côtés des humains. Pour toutes ces raisons, de grandes fêtes à l' échelle de la cité sont organisées pour plaire aux dieux et assurer la cohésion d' une part de tout les membres de la cité mais aussi des hommes et des dieux. La perte de la protection des dieux peut être tragique : catastrophes naturelles, épidémies, mauvaises récoltes, échecs militaires. Les Romains se sont fait une spécialité de détourner les divinités tutélaires des cités avec lesquelles ils étaient en guerre. Progressivement, son panthéon s' est enrichi de toutes sortes de divinités exotiques, Tanit, Astarté, Isis ...

La dévotion privée
En dehors des grandes manifestations civiques où toute la population est requise, où l' ont doit accomplir des gestes rituels mais où la foi n' est pas nécessaire, chaque personne peut rendre un culte à une divinité ou plusieurs de son choix. Le choix ne manque pas, il existe des centaines de dieux. Les Romains en ont pour toutes sortes de choses, y compris les plus bizarres : Terminus dieu des bornes, Vénus Cloacine déesse des égoûts ! Sans compter qu' un dieu peut avoir plusieurs fonctions : Athéna est la Parthénos (jeune fille), promachos (celle qui combat en première ligne), erganée (ouvrière), nikè (la victorieuse). Elle est la conseillère des hommes politiques, la patronne des tisserands et des maîtres d' école. Elle apporte le beau temps, la rosée et la pluie … C' est très touffu. Il est même possible de découvrir un dieu inconnu, pour cette raison les Romains quant ils faisaient des prières globale ajoutaient : « … et tous ceux qui auraient été oublié ». Un dieu qui ne reçoit pas de culte peut devenir hargneux.
Comme dans la religion civique, les dévotions privées prennent la forme d' un contrat entre le dieu et l' humain. Généralement, l' humain souhaite quelque chose et fait un voeux auprès d' une divinité : « si telle chose de produit, je te donnerais telle chose ». S' il est exhaussé, l' humain doit remplir ça part du contrat. Ça peut être n' importe quoi, souvent le sacrifice d' une petite bête pour une personne pauvre. Mais si l' humain est un personnage puissant, ça peut être beaucoup plus, du genre une statue de culte ou même un temple. L' archéologie retrouve parfois des dédicaces ou des ex voto : « un tel a offert ceci suite à un voeux ». L' humain qui a été exhaussé entretient généralement une dévotion plus personnelle avec cette divinité, en lui faisant des sacrifices de temps à autre, ainsi il espère pouvoir compter sur elle s' il en a de nouveau besoin. Inversement, s' il n' a pas été exhaussé, l' humain peut de détourner de la divinité et en choisir une autre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"L' homme est un pont"
Also sprach Zarathustra
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asulf
Esprit Supérieur
Esprit Supérieur
avatar

Tu es : Autre
Messages : 925
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 17
Localisation : Asgaard , domaine des Dieux , et Enfer xD

MessageSujet: Re: Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine   Sam 12 Oct 2013 - 0:41

C'est assez détaillé , et j'ai encore appris beaucoup , sachant que la culture romaine m'a tout le temps fascinée ? Merci pour ce post

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

                Touchez à Rag ; vous êtes assurés de plus exister . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
                 Je ne respecterai que ceux qui me respectent .[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
                 Tu m'cherches ? Tu m'trouves .[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 30
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: Re: Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine   Jeu 27 Fév 2014 - 13:42

C'est très bien détaillé, sauf un truc qui me chiffonne.

Les icônes religieuses traditionnelles chrétiennes n'ont pas de bonnes perspectives simplement parce que l'artiste de l'époque ne savait pas travailler les perspectives !
Et de plus en plus de chrétiens se mettent à placer des bougies au pied de statues ou devant des images et prient devant. Ce n'est pas encore de l'idôlatrie mais on s'en rapproche peu à peu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
Corvina
Compte désactivé
Compte désactivé
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 1136
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 42
Localisation : Auprès de mon ange noir

MessageSujet: Re: Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine   Mer 19 Mar 2014 - 0:09

La peinture de portrait de l' Egypte ptolémaïque montre une parfaite maîtrise de la perspective dès l' antiquité. Je n' ai pas le courage d' aller chercher ce soir, mais les cartonnages de sarcophage sont vraiment impressionnant.
Effectivement, les chrétiens ont commencé d' avoir des statues au cour du moyen âge, essentiellement parce que la piété populaire avait besoin de supports matériels, mais les intellectuels de l' époque ont regardé ce phénomène avec beaucoup de méfiance. Ils avaient peur que la confusion s' installe entre le support (statue, peinture ...) et la réalité (dieu, saints ...), c' est à dire que les gens se remettent à croire que les personnages saints sont vraiment présents dans les images. Voir la querelle iconoclaste .... (c' est long et chiant à expliquer, très technique en théologie, c' est pas le lieu)

Pour ce qui est de l' absence de perspective dans les peintures. C' est sûr qu' il y a eut une grosse perte de savoir-faire entre l' antiquité et le moyen âge. L' antiquité connaissait la perspective même si elle était plus frustre et moins scientifique que ce qu' on trouvera à la Renaissance ... N' oublions pas que le terme de renaissance vient du désir l' imiter l' art antique, le mouvement part de la découverte à Rome des ruines des salons d' été de la Domus Aurea (le palais de Néron) où pour la première fois les plus chanceux peuvent admirer les stuques et les peintures de l' antiquité.
Cette héritage a été perdu sauf dans l' empire byzantin. Si les icônes ont cet aspect bidimensionnel sans perspective, c' est intentionnel ... pour la raison que j' ai exposé plus haut, qu' il n' y ait pas de confusion entre une image et le réel. ça n' a pourtant rien empêché et certaines icônes anciennes sont réputés faire des miracles comme si elles étaient des corps saints ou des reliques !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"L' homme est un pont"
Also sprach Zarathustra
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 30
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: Re: Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine   Mer 19 Mar 2014 - 7:02

Merci pour les précisions !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cultes et dieux dans l' antiquité gréco-romaine
» Technologies extraterrestres dans l’Antiquité
» Les herbes magiques hallucinogènes utilisée dans l'antiquité
» expo : Ensorcelés, Magie & sorcellerie dans l’Antiquité jusqu'au 20/09/15
» histoire de la divination dans l antiquité .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Esotérisme, Metaphysique & Spiritualité :: Documentation sur l'Esotérisme-
Sauter vers: