Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dualité, séparation et libération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Schae
Esprit Léger
Esprit Léger
avatar

Tu es : Autre
Messages : 17
Date d'inscription : 12/10/2017
Age : 37
Localisation : Un peu partout

MessageSujet: Dualité, séparation et libération   Ven 13 Oct 2017 - 10:27

Au cours de mes pérégrinations ésotériques, j'en suis venu à devoir étudier plusieurs formes d'initiations et de croyances comme le bouddhisme, l'hindouisme, plus en particulier le Chamanisme ainsi que d'autres formes plus symboliques et contemplative (hermétisme, Kabbale entre autres). Le Dragon m'ayant poussé à me diversifier et "papillonner" à droite à gauche voulait que je retrouve des similitudes entre certaines pratiques spirituelles/magiques.

Il est une chose que j'ai retrouvé dans pratiquement toutes ces conceptions, c'est cette notion de dualité et de séparation. Il faut savoir que chaque chose est tiraillée au travers de deux pôles que vulgairement on oppose, positif/négatif, bien/mal, blanc/noir. Vu ainsi sans chercher à comprendre, il est évident que le noir n'est pas le blanc, et le plus n'est pas le moins, alors que dire de la femme et de l'homme qui sur plusieurs aspects physiques et émotionnels ne sont pas tout à fait conçu de la même façon, ils sont clairement en opposition et forme chacun un côté de la médaille, son endroit et son envers.

Pourtant, le but de cette connaissance de la dualité n'est pas de les mettre chacun d'un côté, mais bien de les réunifier et d'en faire une vision complémentaire l'un/l'une de l'autre, pour que puisse profuser au sein de cette union, la vie dans sa plus pure essence et son plus simple appareil.

J'ai élaboré un article il y a quelques temps sur ce sujet suite à une discussion sur un autre site, bien entendu étant un Dragonkin il est remplit de la symbolique Draconique, le Dragon me l'ayant inspiré, le voici:

__________________________________________


Le bien, le mal… c’est une interprétation de la dualité qui n'a jamais aidé personne, et au contraire, les enfonce encore plus dans la séparation de leur être d’avec le Dieu, et/ou la Déesse. Je vais essayer de reconsidérer cette interprétation manichéenne, dont j’en ai moi-même fait les frais dans le passé mais, je vais devoir passer par des images qui font partie de ma voie pour tenter de les expliquer car, elles me parlent bien plus que d’autres.

En fait dans son état le plus primaire et par ignorance l'image évoquée est celle de deux Dragons, l’un blanc et l’autre noir qui semblent entrer dans un constant feu de Guerre, une constante opposition par rapport à l’autre et est des plus destructrices pour soi-même et tout se qui nourrit le conflit (à cause de la gueule ouverte).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y a cependant ce symbole, le Yin-Yang qui se retrouve entre les deux créatures pourtant enlacées dans une même pulsion identique, et l’on peut y voir que dans le noir, il y a un point de Lumière, et dans le blanc, un point de ténèbres, et la limite, la frontière ne tient qu’à un fil qui prend la forme d’un S, c’est le feu du serpent soumit à la gravité du monde matériel et duel (de dualité), qui sans connaissance de soi et dans la séparation bien/mal, amène à une énergie qui ne fait que d’incessants tours en nous-mêmes, et devient de plus en plus incontrôlable, elle est enfermée dans un cycle de destruction qui n’amènera qu’à l’annihilation totale dans la douleur. Telle est à mon avis l’inéluctable finalité d’un conflit qui n’a pas lieu d’être, seulement parce que l’on ne veut pas reconnaître l’autre en soi, préférant par soucis de pouvoir garder son égocentrisme dans sa plus grande valeur illusoire, et piétiner toute âme pour que la sienne puisse être au sommet… de sa propre chute.

Ces paroles peuvent sembler terribles et me font moi-même trembler, pourtant en vérité cette séparation est nécessaire et lorsqu’elle est décelée, peut amener à une réunification des contraires, une analogie entre les deux pôles…

Il y a la Lumière et il y a les ténèbres, le jour et la nuit, le positif et le négatif, Grand-père Soleil et Grand-mère Lune (Termes Amérindiens), ainsi que l'homme et la femme, et je pourrais encore dire l’éveil et le sommeil. Toutes ces choses semblent contraires voire opposées pourtant, l'une ne peut exister sans l’autre. Que ferais donc l'homme sans la femme ? Il me semble que s'il n'y avait sur cette Terre que l’un et pas l’autre, il n'y aurait plus aucune vie ici-bas depuis belle lurette, la vie ne se serait jamais reproduite et il n'y aurait plus âmes qui vivent ou peut-être que la vie aurait pris un autre chemin. Certes je ne nie pas que sous le coup des apparences, des raisonnements et émotions, ils ne se ressemblent pas vraiment pourtant l’un et l’autre sont complémentaires, tel le jour et la nuit. La Lune reflète la lumière du Soleil, et si ce dernier n’était pas, nous ne saurions même pas qu’elle existe la lumière, elle représente le reflet de notre propre clarté intérieure que souvent par ignorance, nous ne connaissons pas et sans la Lune, il n'y aurait pas cette Grande lumière qui éclaire les ténèbres de la nuit.

Le jour c’est l’activité, le mouvement, l’éclaircissement et la nuit invite au repos, à l’introspection, à la contemplation des luminaires du Ciel assombri, ces petites étoiles qui ont tant à nous raconter sur nous-mêmes. Est-ce que tout ceci est si opposé et contraire ? Peut-être sous le coup des apparences mais, lorsque la femme et l'homme se rencontrent et s’unissent, de cet amour pour l’un et l’autre c’est une vie qui surgit, un nouvel œuf qui va bientôt éclore et commencer sa marche sur la Terre pour apprendre de lui-même et de l’Univers, avant qu’un jour, une fois en complète osmose avec tout ce qui l’entoure, il puisse prendre son envol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ici, le serpent (le S du Yin-Yang) s’est libéré de la gravité du monde, il a changé de peau et des ailes lui ont poussé pour qu’il puisse s’envoler, le cycle si fermé de la dualité est entrain de s’évaporer, il est éclairé par la Grande Lumière du monde le Grand-père Soleil (Feu), et dans la nuit est guidé par la Grand-mère Lune (Eau) le reflet de sa Lumière, il est devenu un Dragon ascendant argenté unique né des deux qui se combattaient auparavant (blanc+noir=gris ou argent), ce qui fait que le serpent n’était en fait qu’une gestation, une décantation de l’unification des contraires mais, la dualité est tout de même encore là (Eau et Feu, Lune et Soleil) et il se peut qu’il puisse encore sombrer, seulement il en a connaissance et peu à peu les voiles de l’ignorance se lèvent sur l’Infini (l'évaporation du symbole Yin-Yang). De sa couleur argentée, il devient le miroir de son propre être et ne peut plus se cacher de lui-même car, constamment le miroir lui montre qui il est. Son envol doit lui permettre de dépasser justement ce qu’il voit dans le reflet du miroir car, il y a encore un bout de sa queue qui va vers le bas et son regard reste tourné vers le haut.

En somme étant devenu unique, il se retrouve seul face à lui-même et chemine sur un sentier de solitude pour mieux se connaître, il a quitté le monde de matière, s'en est retiré pour ne plus avoir ce besoin de se valoir face à l’autre comme dans le monde des apparences mais, le voyage n’est pas encore terminé car, même s'il semble unique, la distinction de son antagonisme n’est pas achevée, et ne s’achèvera peut-être jamais…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ceci est le pendentif du Dragon Sacré qui n’est pas sans rappeler le Caducée d'Hermès, son symbolisme est identique à ce dernier seulement, je vais continuer mon récit dans le même sens qu’il a débuté..

Ici, il est à nouveau dédoublé mais, au lieu d'y avoir deux Dragons bien distincts, ils sont parfaitement identiques, le Dragon noir semble-t-il est devenu comme son homologue avec qui il combattait tant pour la suprématie, il a été lavé de ses sombres habits et les deux sont devenus ni blanc ni noir mais, argent. Leur gueule est désormais fermée ce qui veut signifier que le combat est terminé, ils s’enroulent autour d’un bâton qui les sépare. Ce bâton est symbole de vie et de mort et représente l'Arbre de la connaissance. Il n’est pas en leur centre pour créer à nouveau un conflit, c’est justement pour que la rivalité n'ait plus lieu, c’est un outil de réconciliation du mâle et de la femelle, du frère et de la sœur, pôle si opposé et pourtant si complémentaire. Ils sont lovés autour d’un même amour et leur queue qui ondule n’est autre que la symbolisation de la Déesse primordiale (Tiamat pour les Dragonkin), c’est l’énergie vitale, la matrice humide, le liquide amniotique, terre féconde et régénératrice. La réunification de leur dualité les a fait ouvrir leurs ailes dorées, symbolisant leur libération absolue et l’atteinte enfin de la paix immuable entre les deux attributs de la dualité.

Leur tête se trouve de chaque côté du sceau doré qui est la Lumière des lumières le Feu de Vie, le Grand Gardien le Dragon doré, inscrite d’un nom (AGLA terme franc-maçon) qui signifie « A toi Seigneur puissant et éternel », dont le commencement et la fin y sont contenus car, y voit-on les symboles de l’Alpha et de l'Omega à gauche et à droite.

Ce symbole est remplit d’antagonismes qui ne semblent pas correspondre, pourtant étant maintenant au seuil de la source de toutes choses -l'Œuvre-, tout se fond en un seul Infini ou les opposées n’ont plus lieu d’être, ils sont bel et bien là existants mais, il n'y a plus aucune importance qu’ils soient plus ou moins, Feu ou Eau, masculin ou féminin, Début ou fin, tout est maintenant en parfait équilibre et scellé à jamais.
Je me permets de faire vite un rapprochement Alchimique quoi que je n’en ai aucune connaissance concrète, les deux serpents représentent le Soufre (Feu), et le Mercure (Eau) qui sont scellés par le Sel (Sceau).

Maintenant le temps est venu de retrouver l’équilibre parfait et la réunification de la dualité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Pandore.net
Lune
Esprit Neutre
Esprit Neutre
avatar

Tu es : En recherche
Messages : 37
Date d'inscription : 18/09/2017
Age : 13
Localisation : Suivez la lune, ce sera plus simple :3

MessageSujet: Re: Dualité, séparation et libération   Ven 13 Oct 2017 - 18:10

J'ai entendu une légende amérindienne, qui dit ceci :

Une femme raconte à son enfant : "Vois-tu, mon fils, en chaque personne, en chaque homme, en chaque animal, il y a deux loups. L'un est le bien et l'autre est le mal. Ils sont toujours en conflit, et se battent sans cesse". Alors, l'enfant lui demande : "Et lequel des deux gagne ?" et sa mère lui répond : "Celui que tu nourris."

Ce que tu dis sur le bien et le mal en part égale m'y a fait penser.

J'ai aussi pensé à autre chose. Pour moi, je trouve qu'il n'y a pas de "méchant", de "gentil", de "bien" et de "mal", et tout le tralala. Je pense que tout est subjectif, et que nous nous sommes instauré des limites qui souvent sont floue. Si un homme tue un autre homme, il est condamné; pourtant on tue chaque jours des animaux pour manger, pour produire du cuir, de la laine, etc; pourtant on tue si on a pas d'autre choix; pourtant on tue des personnes qui allaient tuer ou qui ont tué. Ceci est un des multiples exemples qui prouvent qu'une action peut, selon certains, être considérée comme "mal", et selon d'autres, comme "bien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schae
Esprit Léger
Esprit Léger
avatar

Tu es : Autre
Messages : 17
Date d'inscription : 12/10/2017
Age : 37
Localisation : Un peu partout

MessageSujet: Re: Dualité, séparation et libération   Ven 13 Oct 2017 - 23:16

Je vois que tu as bien compris le principe et cette histoire des deux loups est en effet le plus simple condensé du premier palier où les deux pôles se font la Guerre de la suprématie, ils veulent chacun faire valoir leur autorité sur l'individualité qui va nourrir l'un ou l'autre. Effectivement, il n'y a pas de bons ou de méchants, le côté le plus nourris n'est que l'expression de l'expérience de vie de tout un chacun.

Un enfant qui s'est fait maltraité tout sa jeunesse par ses parents risque de faire de même sur ses propres rejetons et ainsi de suite pour ces derniers, c'est une spirale infernale qui ne cessera que lorsque l'un des descendants prendra conscience de sa propre erreur et ainsi de l'erreur récurrente de ses aïeux. C'est un peu comme si la "méchanceté" serait hautement contagieuse mais, elle n'est pas la seule qui le soit.

De l'autre côté, ce n'est pas parce que quelqu'un se dit être guidé dans la voie de lumière que ses intentions sont forcément bonnes car, même si en apparence cela semble être vrai, celle-ci nourrie cette illusion pour mieux cacher ses propres intentions qui ne sont pas celles que l'on pourrait croire au premier abord. "L'enfer est pavé de bonnes intentions" dit-on.

Comme anecdote de ceci, l'un de mes prédécesseurs organiste sur l'Orgue de l'église de mon village semblait vraiment atteint d'une certaine foi véritable de sa religion, et la musique sacrée d'Orgue était vraiment son truc, ce qui n'a pas empêché qu'il fasse des attouchements sur des camarades de classes lorsque nous étions plus jeune en leur promettant quelques pièces ou sucreries... Je ne veux pas là rentrer dans une controverse envers l'église et blabla comme cela a toujours été, je respecte chaque croyance, même si je sais que les religions ne donne que ce qu'ils veulent bien donner à leurs adeptes.

Lune a écrit:
Ce que tu dis sur le bien et le mal en part égale m'y a fait penser.

En fait, je ne pensais pas à proprement parler de mettre le bien et le mal en part égale, l'antagonisme serait bien trop grand car, l'opposition ici est bien évidente et je ne pense pas qu'une personne pourrait concilier cela en lui sans engendrer de la bipolarité. La notion de bien/mal est un conditionnement de notre société permettant de juger autrui sur ses actes qu'ils soient considérés comme "bon" ou "mauvais". Le mental humain prend cela comme une réalité et pourtant ce n'est que pure illusion et cela dépendra du penchant de chacun de se mettre au blanc ou au noir.

Dans un contexte purement physique et compréhensible par tous, il vaut mieux considérer la chose comme l'union de deux êtres différents comme la Femme d'avec l'Homme, et même chez les Homo ou Bisexuel où l'un des deux compagnons alimentera plutôt le côté Féminin ou Masculin. Cette union engendre l'amour, et donc la vie.

Maintenant, d'un côté plus initiatique, les Ténèbres sont le contraste permettant la réflexion et l'introspection (recherche de soi-même à l'intérieur de soi-même). Elles permettent le repos qui fera décanter dans la nuit, les accumulations de la journée active, "la nuit porte conseil" comme il est dit. C'est le seul moment où l'on peut prendre conscience de notre propre individualité car, nous sommes chacun absolument seul dans ces méandres, à rechercher cette lumière que nous sommes aussi au plus profond de nous-même et cette lumière dans le noir n'est autre que l'astre Lunaire, la Déesse Diane miroir de nos profondeurs.

La Lumière elle est l'éclaircissement, le réveil et la projection vers l'extérieur de soi-même. Le Grand-Père Soleil par exemple projette ses rayons lumineux à travers toute l'immensité du cosmos, et nous autre habitants de la Terre sommes réchauffés par sa chaleur. Il est la clarté de la connaissance mais, il peut aussi aller vers l'éblouissement. Ne regardez jamais cet astre fixe avec les yeux, l'aveuglement ne tarderai pas à venir et au final, l'on peut se perdre autant dans cette luminosité que dans les sombres espaces des ténèbres.

D'un côté plus élémentaire, chacun des éléments possède son côté positif et négatif, sans rentrer dans les détails j'en vais au plus simple comme le Feu qui peut en même temps réchauffer, mais il peut aussi brûler et réduire en cendre.

Les Anges qui sont lumières ont aussi leur côté négatif que l'on retrouve en Démon, ils ne sont pas tant opposés que cela car, à chaque Ange, il y a son côté Démon et vice-versa. Les Divinités elles-même ont leur côté féminin que l'on appelle Parèdre.

C'est cette dualité là qu'il faut équilibrer, de voir les opposés comme une illusion de l'ignorance, et de réunifier ce qui est complémentaire, le Yin-Yang étant à mes yeux le symbole qui démontre le mieux ce que j'essaie d'exprimer dans le deuxième palier, le Dragon Ascendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Pandore.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dualité, séparation et libération   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dualité, séparation et libération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapelet de la libération ! Apporte de nombreuses guérisons et libérations.
» Le précieux ornement de la libération
» Livres conseillés : Le soûtra de la libération individuelle (Shabkar)
» Amérique Latine et théologie de la libération
» Amour Divin et libération spirituelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Esotérisme, Metaphysique & Spiritualité :: Documentation sur l'Esotérisme :: Magie, Rituels et Sorcellerie :: Magie Draconique-
Sauter vers: