Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trans-espèce ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: Trans-espèce ou pas ?   Mar 1 Mar 2016 - 18:56

Note : n'hésitez pas à commenter et à laisser votre avis sur le sujet !

Certaines personnes préfèrent utiliser le terme trans-espèce plutôt que thérian ou otherkin. C'est un terme qui est controversé car il se base sur le terme de transgenre ; il implique que les personnes trans-espèces se sentent comme les transgenres, mais sauf pour l'espèce. Cela implique de ressentir une dysphorie d'espèce. Malheureusement les personnes avec une forte dysphorie sont parfois considérées comme immatures, voire comme des pêcheur-ses d'attention ! Le problème de la dysphorie et de la maturité n'est pas la dysphorie en elle même mais la manière dont on la gère !

Comme pour les personnes transgenre, la dysphorie d'espèce des trans-espèces fluctue au fil du temps. C'est normal. Ça n'en fait pas moins des trans-espèces.

Pour certaines personnes c'est plus de la fluidité. Ça arrive, c'est normal, ça n'en fait pas moins des trans-espèces.

Le fait de « donner le change » et se « déguiser en humain-e » pour sortir en société est normal, ça n'en fait pas moins des trans-espèces.

Pourtant, certaines personnes pensent que la dysphorie seule ne devrait pas servir à définir le fait d'être trans-espèce ou pas. Le choix d'utiliser ce terme devrait être personnel et non dirigé par l'absence ou la présence de dysphorie, tout comme le terme de transgenre n'est pas réservé aux personnes trans souffrant de dysphorie de genre.

D'autres personnes trouvent que le terme de trans-espèce est trop « dur » et qu'il semble sous entendre un manque d'acceptation de sa propre humanité. Ce peut être vrai pour certaines personnes otherkines, qui ne souffrent pas qu'on leur rappelle qu'iels sont humain-e-s avant tout.

D'autres personnes encore soutiennent que le terme trans-espèce ne devrait pas être utilisé, car au contraire des personnes transgenre, les otherkins thérians etc. ne subissent pas de pression sociale et ne sont pas victimes de crimes haineux. Et au contraire des personnes transgenre, les otherkins thérians etc. ne peuvent pas « transitionner » médicalement.



D'après [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
Shona
Esprit Supérieur
Esprit Supérieur
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 521
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 17
Localisation : ici...ou peut être pas en fait...

MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   Mar 1 Mar 2016 - 19:03

Zamikoniel Zemakoniel a écrit:
D'autres personnes encore soutiennent que le terme trans-espèce ne devrait pas être utilisé, car au contraire des personnes transgenre, les otherkins thérians etc. ne subissent pas de pression sociale et ne sont pas victimes de crimes haineux.
Je vois pas du tout le rapport entre l'utilisation du mot et les violences subies par les personnes se désignant ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   Mar 1 Mar 2016 - 19:26

Les personnes trans-genre subissent des violences.
Les personnes trans-espèces n'en subissent pas.
Vouloir s'appeler "trans-espèce" parce que "c'est comme trans-genre mais avec l'espèce" invisibiliserait ce que vivent les personnes trans-genre en-dehors des problèmes de dysphorie c'est-à-dire les violences sociales.

C'est plus clair comme ça ? Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
Lestes
Esprit Savant
Esprit Savant
avatar

Tu es : Thérianthrope
Messages : 188
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 21
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   Mer 2 Mar 2016 - 12:19

Personnellement, je n'aime pas ce terme, autant parce qu'il sous-entend un lien avec les trans-genre que parce qu'il me semble rejeter l'humanité en chacun de nous.

Ce n'est pas que je n'aime pas les trans-genre, je suis plutôt neutre à leur égard, dans le sens où je pense que chacun à le droit de faire ce qu'il veut tant qu'il ne blesse personne.
Le préfixe "trans" renvoyant cependant directement à cette communauté pour la majorité de la population, je n'aime pas le terme trans-espèce parce que dans l'esprit des gens, il mélange l'identité de genre et l'identité d'espèce, entraînant l'incompréhension de certaines personnes.


Ensuite on pourra dire ce que l'on veut, mais dans cette vie-là, à cet instant précis, on est tous physiquement et biologiquement des êtres humains. Notre cerveau est humain, notre façon de penser l'est aussi, à des degrés variables.
Le terme trans-espèce, selon moi, est un frein à l'acceptation de cette humanité. Je ne dis pas que des gens se désignant comme trans-espèce ne peuvent pas accepter leur humanité, mais que ça n'aide pas.
Or pour s'intégrer à la société, il faut pouvoir l'accepter, accepter de porter ce "masque humain" qui n'est rien d'autre qu'une partie de notre caractère, accepter que l'on puisse avoir une facette animale et une facette humaine, comme une pièce a un côté pile et un côté face, et apprendre à montre celle qu'il faut au bon moment. La personnalité n'a rien d'unique, on a tous plusieurs côtés, plusieurs facettes, on ne peut pas toutes les montrés en même temps mais c'est ce qui fait de l'homme un être adaptable.

J'ai été dans le rejet de mon humanité pendant quatre ans. C'est douloureux, c'est de l'énergie dépensée inutilement. Avec le recul, je me rend compte que je rejetais aussi ma vraie personnalité, pour coller à l'animal que je pensais être à l'époque (un loup of course ;p ).
Accepter que notre corps est tel qu'il est, apprendre à l'aimer malgré ses imperfections, ça me semble être une priorité d'autant qu'on ne peut pas le modifier.
Pour moi, le terme trans-espèce en rajoute une couche dans cette non-acceptation, en sous-entendant que cette humanité n'existe que dans le physique, et que l'esprit est tout autre. Ce qui est faux, ou sinon ces gens n'auraient pas à s'embarrasser d'un "masque humain" vu qu'ils ne seraient tout bonnement pas capable d'en créer un (du moins pour ceux s'identifiant à un animal, pour les otherkins ça me semble plus subtile).
Je préfère largement le terme de thérian, à la limite personne-animale.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zayakah
Esprit Savant
Esprit Savant
avatar

Tu es : Autre
Messages : 182
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 23
Localisation : France

MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   Sam 21 Jan 2017 - 15:54

Je ne suis pas d'accord avec les autres, et je suis même contre cette dictature qui dit "acceptez vos corps comme ils sont, blablah", je trouve ça essentialiste, et cette façon de pensée a freiné la recherche de mon identité et ça m'a rendu dépressif pendant une grande période de ma vie. Il faut distinguer deux choses : la dysphorie sociale et la dysphorie physique. Il y a des gens qui sont dysphoriques socialement et physiquement, d'autres sont juste socialement ou physiquement dysphoriques, après il y a tout un spectre, certaines personne peuvent ressentir un léger dysphorie social et éprouvé une grande dysphorie physique par exemple.

L'environnement n'est donc pas forcément la cause de la dysphorie physique. C'est horrible de dire aux gens, qui ressentent une profonde dysphorie physique, d'accepter leurs corps. Ils peuvent pas les accepter car ils sont comme ça, et le seul moyen de les aider, c'est bien de leur permettre avec les moyens technologiques que l'on dispose une transition physique pour que leur ressenti soit en adéquation avec leur corps. Pour ceux qui disent qu'il faut plutôt soigner leurs troubles mentaux, ils oublient que leurs propos sont profondément psychophobes, en plus d'être eugénistes. Allez dire à un homosexuel de devenir hétérosexuel, c'est la même chose. L'acceptation de soi passe d'abord par l'acceptation d'être et pas par l'acceptation de paraître qui est destructeur.

Zamikoniel Zemakoniel >> Pour les personnes qui ne souhaitent rien changer à leurs corps, et qui ressentent malgré tout un inconfort social à être considéré comme un humain ou autre, il faut les respecter également. C'est pas parce qu'ils n'éprouvent pas de dysphorie physique qu'ils ne subissent aucunes oppressions ! C'est comme dire qu'un.e assigné.e homme qui a un bon passing d'homme, mais qui est en fait une femme ou autre chose au plus profond de son ressenti, ne subit pas d'oppression car iel a des privilèges d'homme, c'est faux. Un.e mtf/x ne bénéficie même pas de ses privilèges dû au fait qu'iel soit assigné.e homme en raison de ses ressentis, et subit donc également des oppressions. Les gens de son entourage sentent qu'iel est différent.e, et ont donc tendance à l'exclure, et tu vas pas me dire que c'est pas de l'oppression ça ?

En quoi le fait d'être trans-espèce invisibilise la cause transgenre ? En gros c'est pas sérieux d'être trans-espèce ? Ca fait truscum de penser comme ça. Déjà que certains transgenres binaires me SAOULENT à me dire que j'invisibilise la cause transgenre en étant non-binaire. Non mais stop là. Je suis pas un spécial snowflake, je suis comme je suis, en quoi mon idendité gêne le combat des transgenres ? C'est illogique parce que le but de la cause transgenre, c'est fait en sorte que TOUT le monde puisse être ce qu'il EST sans se faire JUGER. Je ne gêne aucunement la cause, je l'enrichis. La grande force de cette cause c'est sa diversité. Donc, les otherkins, les trans-espèces et les autres identifications peuvent très bien se joindre à la cause pour la même raison.

Lestes >> Stop de dire "on est tous biologiquement untel", c'est purement oppressif, essentialiste, réducteur, et ect. Va dire ça à une femme trans "ouais mais tu es un homme car tu es biologiquement un homme", va lui dire qu'elle est dans une phase de non-acceptation de sa masculinité. Tu ne feras qu'invalider ce qu'elle est vraiment, c'est problématique et oppressif à souhait. La biologie ne donne pas l'identité d'une personne, c'est juste une méthode de classification scientifique ARBITRAIRE qui ne doit en aucun cas être SERVI pour des causes IDEOLOGIQUES, en utilisant la science pour classer les gens, tu te sers de la science pour une idéologie, une telle pratique fait de la science un dogme, ou une religion.

Peut-être que toi tu as connu une phase où tu te sentais pas humain et que tu CONSIDERES comme une phase de non-acceptation de ton humanité, mais ça, c'est ton ressenti personnel et subjectif car ce qui est vrai pour toi, ne l'est pas forcément pour les autres. Bien sur, l'identité c'est pas forcément quelque chose de fixe, perpétuel et inaliénable dans le temps, il se peut que tu sois plutôt fluide dans ton identité, t'es mieux de dire que c'est juste une phase où t'étais autre chose, que de dire que c'est une phase de non-acceptation de son humanité, c'est plus inclusif et moins oppressif.  Pourquoi ? Parce qu'ainsi tu n'invalides pas les ressentis des autres.

Et une vidéo pour la fin pour ceux qui veulent pas me lire :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Mutant1zero-140720342968690/
Xylric
Modérateur
Modérateur
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 36
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 29
Localisation : La Réunion

MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   Lun 23 Jan 2017 - 2:26

Bon Zami ne passe plus ici depuis un certain temps il me semble mais ce n'est pas du tout le genre à invisibiliser les souffrances et il subit aussi une forme de dysphorie d'espèce (si je me souviens bien son blog). Je ne parlerai pas d'avantage à sa place mais voilà.

Ensuite, il y a tout un poids politique derrière la thématique trans : discrimination économique, pour le logement, pour les partenaires sexuels/de vie, médicale, administrative, pour l'emploi, vis à vis de la famille, de la sécurité physique etc.
C'est un peu comme l'histoire des caractères homologues et analogues. Deux familles d'animaux éloignées peuvent produire des ailes sans être directement apparentées. Elles sont plus ou moins arrivées au même résultat sans forcément que le bousin fonctionne exactement de la même manière.
Les combats trans se rapprochent plus du combat contre le patriarcat (qui a donné sexisme, homophobie, "follophobie" et transphobie) dans leur histoire et leurs racines que des otherkins.

Une partie de la cohérence des revendications politiques se perd avec une thématique à la fois très proche mais très différente sur le fond.

Je pense que c'est la grande incompréhension entre les trans "binaires" "oldschool" qui ne comprennent pas ce que viennent faire les otherkins/thérians (voire xénogenres) dans cette lutte. Après je suis d'accord sur le fait que beaucoup n'essaient même pas de s'intéresser et disqualifient d'entrée de jeu ces identités et ça n'est pas acceptables, surtout pour eux.

Effectivement, pour quoi peuvent se battre les otherkins/thérians au niveau sociétal si ce n'est pour la reconnaissance de ce qu'ils sont ? Déjà les enjeux diffèrent pour ceux qui ont identifié l'origine de leur état d'être par des causes psychologiques ou spirituelles (ou autres). L'école spirituelle relevant de la foi, on ne pourra pas forcer les humains pur sucre à reconnaître la véracité de l'identité de celleux qui s'y retrouvent, surtout celleux type starseed ou ange/démon. L'humain est fait de telle façon qu'il se questionnera et ....accusera/débattra. Et sur le champ de la foi, cette liberté est garantie par nos Constitutions (qui n'autorisent pas pour autant à écraser et harceler les gens, que l'on se comprenne bien).


S'ils sont de nature spirituelle, le monde des humains ne pourra rien pour eux : ils sont incarnés en humains et en l'état actuel des choses rien ne pourra leur donner/rendre leur aspect antérieur, en particulier si celui est fondamentalement différent de celui d'un humain. On ne peut pas donner les sens d'un animal ayant un excellente ouïe à un humain, on ne peut pas faire jouir un thérian serpent d'un organe de Jacobson, on ne peut pas greffer des ailes ou des nageoires (surtout non fonctionnelles voire handicapantes) à des personnes. Que dire des smiles, par exemple ?

L'idée de mon propos n'est pas de nier la douleur d'un dysphorie, que je ressens en tant que trans et qu'incarné humain, parfois mais c'est quelque chose qu'il faut travailler, car on ne peut rien y faire de façon efficace (on est déjà pas foutus de fabriquer une verge fonctionnelle alors un corps non humain, parfois à l'extrême...).

Beaucoup d'otherkins/thérians ne POURRONS PAS vivre comme des individus de leur espèce (même si celles-ci sont sociales, rien ne dit qu'elles les accepteraient, même rigoureusement modifiés). Que doivent-ils faire alors avec un cerveau d'humain répondant à des constructions psychologiques au moins en partie humaines ?

Prôner la reconnaissance de la dysphorie est une chose mais on ne peut pas l'apaiser, cette pente est donc pour moi dangereuse pour la sécurité même des gens concernés, qui pour beaucoup verront s'écouler leur vie, à supposer qu'ils la supportent sans pouvoir avoir accès à des modifications.

Enfin, pour conclure ce discours peut être un peu confus (je suis gravement insomniaque et il est 5h30 du mat ici), je dirai que si l'on comparait cette problématique de dysphorie trans/otherkin cela donnerait des trans qui nient que leur corps a un SEXE (je ne parle pas de genre), ce qui sous entend un fonctionnement hormonal, des structures, un aspect général de base, du moins jusqu'à la transition. Il va donc continuer de fonctionner comme un corps du sexe en question dans la grande majorité des cas, sans intervention médicale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zayakah
Esprit Savant
Esprit Savant
avatar

Tu es : Autre
Messages : 182
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 23
Localisation : France

MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   Lun 23 Jan 2017 - 10:10

Tu as bien fait de souligner les différences au niveau des enjeux entre otherkins et transgenres, mais la majorité des otherkins et trans se basent justement sur ces différences pour ne pas travailler ensemble contre les discriminations.

Derrière le combat des transgenres, il y a effectivement le combat contre le patriarcat, même si les otherkins semblent moins se focaliser dessus, ils restent pas mal discriminés pour ce qu'ils sont. En fait, ce que je dénonce c'est que les luttes sont toujours à part et elles semblent plus ou moins prononcées entre chaque groupe. La lutte contre le chômage et la lutte contre la discrimination sont tous les deux différentes, l'une semble plus acceptable que l'autre, mais les deux combats ont un objectif en commun. Pourquoi les luttes ne s'allient pas ? Je n'ai même pas envie de penser que c'est dû à la constitution de l'humain comme tu dis. J'aime pas cet aspect que je trouve en partie essentialiste, oui j'ai une dent contre l'essentialisme ^^"

Bien sur que je suis conscient que les technologies d'aujourd'hui ne pourront jamais rendre totalement l'aspect physique désiré d'un trans qu'il soit trans-espèce ou transgenre. Mais il y a un siècle plus tôt, les transgenres ont connu la même situation, où ils pouvaient carrément pas faire une modification (mis à part la castration pour les mtf/*), ils avaient donc un part spirituel qu'ils devaient développer pour supporter cette dysphorie. Avant, on pensait que c'était le destin d'un transgenre de vivre dans cette non-reconnaissance et on pensait profondément qu'il ne pourrait jamais vivre comme un individu reconnu dans son genre. On posait à peu près la même question. Que doivent-iels faire avec un cerveau dont leur genre assigné répondant à des constructions psychologiques au moins en partie dû à leur SEXE ? Je reprends le terme SEXE avec ta définition.

Le développement de la science a balayé cette question puisqu'il est possible au moins d'effectuer une transition hormonale même si c'est pas encore efficace car, avouons-le, les corps des transgenres continueront à fonctionner dans leur état original si on retire le traitement, mais ça reste quelque chose d'important à retenir. Là je veux en venir, c'est que j'ai de l’espoir en la science, et je parle pas de la science utilisée pour des fins eugénistes. Je suis convaincu que plus tard, il sera totalement possible de tout changer physiquement. De plus, la science a apporté la possibilité aux transgenres d'exister, même s'il y aura toujours des gens qui seront contre leur existence, mais ces gens, ils ont toujours existé, et on n'y peut rien. Il y a bien une chose dont on ne peut pas changer, c'est la mentalité étroite d'une bonne majorité de gens. Puis franchement, si on devait tout le temps attendre leurs accords pour vivre, c'est juste pas possible. Les transgenres, qui ont eu des interventions médicales et co, ils ont pas attendu que la mentalité des gens changent pour les avoir. Forcément, ils rencontrent d'énorme soucis que tu as cités. Qui dit que ce ne sera pas le cas dans x siècles plus tard pour les trans-espèces ? Bon si ça se trouve, l'humanité vivra même pas cette situation vu comment elle est partie...

Pour moi, changer ou modifier son corps, ce n'est pas nier son fonctionnement, c'est une façon de l'augmenter, ou de le faire muter plus rapidement. J'ai l'impression d'être un fanatique du transhumanisme ou du technoprogressisme en disant ça xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Mutant1zero-140720342968690/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trans-espèce ou pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trans-espèce ou pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trans-espèce ou pas ?
» espèce invasive dans les everglades
» Quelle espèce de cheval?
» Nouvelle espèce de poisson
» Une nouvelle espèce de goéland

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Univers Otherkin :: Documentation sur les Otherkins :: Les Thérianthropes-
Sauter vers: