Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des otherkins et des trans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: Des otherkins et des trans   Mer 24 Fév 2016 - 21:31

Les personnes otherkines utilisent, pour décrire leur expérience, des termes comme « trans-espèce » ou encore « dysphorie d'espèce », par similitude avec les termes utilisés par les personnes trans (trans par opposition à cis, c'est à dire en incluant les queers, genderfluides, non-binaires etc.)

Historiquement les termes de trans-espèce et de dysphorie d'espèce datent des années 1990 sur des plateformes comme Alt.Horror.Werewolves, et sont utilisés principalement par les thérians plutôt que par les otherkins. Le terme de trans-espèce en particulier, était utilisé indifféremment du terme de therian. Tandis que l'expression dysphorie d'espèce était utilisée pour décrire le sentiment d'inconfort que les personnes non-humaines ont vis-à-vis de leur corps humain, et qui peut être décrit comme le sentiment d'être « enfermé-e dans le mauvais corps ».

Dès les débuts des communautés otherkines sur Internet, des termes inspirés des communautés trans ont été utilisés afin de mieux exprimer les ressentis spécifiques des personnes non-humaines. Malheureusement, cela risque de constituer une appropriation, si d'aventure il est démontré que les otherkins représentent un groupe privilégié par rapport aux trans, et distinct ce celleux-ci, et qu'en prime les otherkins mésutilisent les termes en question.

Or, les personnes trans ont toujours fait partie des communautés otherkines et thérianes.

Tout comme les personnes trans doivent trouver des moyens détournés d'exprimer et vivre leur genre, les personnes non-humaines ne peuvent vivre leur animalité que par des moyens détournés, des moyens redéfinissant parfois la notion même d'identité.

Tout comme les personnes trans n'ont pas toutes un sentiment de dysphorie physique, les non-humain-e-s ne se sentent pas tous-tes comme étant « dans le mauvais corps ». Il en est de même pour la chirurgie ou les hormones : certaines personnes trans ne se sentent pas le besoin d'avoir recours à une transition médicale, certaines personnes non-humaines ressentent (ou pas) le besoin de modifier leur corps. Les personnes trans et non-humaines vont, de la même façon, avoir des ressentis vis-à-vis de leur corps qui va de l'inconfort à la dépression avec envies suicidaires.

Des études ont montré que le genre est une construction sociales ; si on se penche encore plus sur le sujet, on se rend compte que le sexe lui-même est parfois un peu flou, avec une partie de la population qui est qualifiée d' « intersexe » c'est-à-dire qu'il n'est pas possible de les dire entièrement mâle ou entièrement femelle. (pour en savoir plus c'est par ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) Si on y réfléchit bien, la notion d'espèce est aussi parfois floue. En effet les humain-e-s partagent environ 99% de leur ADN avec les chimpanzés. Des scientifiques débattent pour savoir où placer exactement la ligne entre la lignée « Homo » et la lignée des chimpanzés. D'autre part, certains groupes humains ont à une certaine époque, été considérés comme une autre espèce (racisme colonial bonjour…). La notion d'humanité nous le voyons est différente en fonction des époques et du contexte culturel, tout comme la notion du genre.

Il fut une époque où la dysphorie de genre et la transitude étaient considérées comme des « maladies » - il sera peut-être une époque où la dysphorie d'espèce sera considérée comme faisant partie du spectre normal des expériences humaines, comme l'est actuellement la dysphorie de genre.

Revenons à l'utilisation des termes « dysphorie » et « trans-espèce ». Interdire à la communauté otherkine d'utiliser ces termes, c'est réduire au silence les nombreuses personnes qui sont à la fois trans et otherkines, et qui font l'expérience au quotidien de la comparaison entre ces deux vécus. Si ces personnes disent que les vécus sont suffisamment similaires pour pouvoir utiliser des termes similaires, alors ces personnes ont raison. Il est même possible que ces deux ressentis proviennent des mêmes mécanismes de plasticité cérébrale.

Par contre, il est très important de faire la différence entre : le parallèle des ressentis, et l'impossibilité de comparer le vécu social des trans et des otherkins. Les personnes trans vivent des oppressions systémiques, ce que ne vivent pas les otherkins. Les personnes trans se font assassiner parce qu'elles sont trans, au contraire des otherkins.

Mais au final, est-ce que l'existence des personnes otherkines met en danger les personnes trans ? Non, pas le moins du monde. L'existence des 'kins n'empêche pas les trans d'avoir accès à la médecine, à la transition hormonale et chirurgicale. L'existence des 'kins est réelle.

Donc, acceptons la règle suivante : si une personne fait des trucs « bizarres » mais qu'elle ne met personne en danger, ni elle-même ni les autres, pourquoi vous en faire ? C'est valable autant pour les personnes trans que les handicapées ou les otherkins ou qui que ce soit. Ces personnes sont différentes, mais c'est pas grave. Nul besoin de leur sauter à la gorge ou de les infantiliser.


Pour aller plus loin :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
 
Des otherkins et des trans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les otherkin
» Cours M2 Montpellier héritage et trans
» Trans Aide devenue Association Nationale Transgenre
» Acides gras : il y a « trans » et « trans »..
» Trans-espèce ou pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Univers Otherkin :: Documentation sur les Otherkins :: Source d'informations-
Sauter vers: