Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Art Sigillaire et Sceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirèane
Esprit Sage
Esprit Sage
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 461
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 28
Localisation : Esuerc

MessageSujet: Art Sigillaire et Sceau   Dim 13 Déc 2015 - 0:20

Ici je vais essayer de vous présenter les bases de l'Art Sigillaire (l'art de faire des sceaux).
La création d'un sceau est remplis de symbolique et fait appel à pas mal de pratique, la visualisation notamment. Tout dans la création d'un sceau est important et c'est à vous de choisir et de ressentir, ce qui sera bien pour votre sceau.

Les Matériaux :

En pratique on a principalement besoin d'un ou deux éléments, le support, et un fluide (encre majoritairement) avec lequel écrire et dessiner. L'utilisation pour laquelle vous souhaitez utiliser un sceau va évidemment influer, certains sceaux peuvent être fait sur la peau et d'autre avec son sang. Précision importante, l'usage du sang dans un sceau n'est que, dans la majorité des cas, finale et seulement finale, j'y reviendrais.
Pour les supports papiers et pour les encres, c'est comme je le disais c’est à vous que reviens le choix, vous devez ressentir que telle ou telle chose sera le mieux pour votre sceau.
Le papier : Personnellement j'utilise du papier quadrillé, pelure, canson ou bien calque, mais tant que le papier (ou le support que vous choisirez) à de l’importance pour vous c’est parfait.
L'encre : Encore une fois, et je vais encore beaucoup le répéter, ce qui compte c'est l'intention que vous y mettez. En fouillant sur le net vous serez peut-être surpris de voir le nombre de variante de couleurs d’encre quand on ne se sert pratiquement que du bleu standard. Personnellement j'ai les 8 ou 9 couleurs de Waterman.

Graphème/Alphabet :

Dans un sceau on est très souvent (pratiquement tout le temps) amené à écrire son rôle/sa fonction, pour cela comme la symbolique est importante, on utilise différent Alphabet (que vous choisissez) et on peut même créer son propre Alphabet.
Personnellement j'utilise soit celui de ma grand-mère et des Sirène que je préfère garder pour moi soit un de ces trois-là :
Le Code des Templiers:
 
Le "Pigpen" (code des Franc-maçons):
 
L'alphabet Braille :
 

Construction d’un sceau (élaboré) par étape :
Etape n°1 : La Base
Un sceau a besoin d’une base, en principe, on prend des formes géométriques, cercle, triangle, carré, pentagone, hexagone, heptagone, octogone, ennéagone, décagone, hendécagone, dodécagone, bref j’ai voulus faire ma maline. Tout ça pour dire que n’importe quel polygone convient, ce qu’on veut c’est une ‘base’ fermé dans laquelle on va pouvoir écrire.

Etape n°2 : Le Rôle
Pour cette étape il faut choisir l’action pour laquelle le sceau va être utilisé et lui attribuer un mot, imaginons que vous souhaitez faire un sceau en complément pour soigner quelqu’un, vous pourrez utiliser le mot SOIN ou GUERISON. Vous vous servirez alors d’un alphabet pour transcrire, et ensuite vous inscrirez ce mot au centre de votre forme.
Pour cela moi j’utilise un tableau et j’écris le en spirale dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous avez rien compris ? Je vais essayer de mieux expliquer et vous verrez sur l’exemple que j’ai fait. En gros l’idée c’est de d’écrire le mot en s’enroulant autour de la première lettre, par exemple, pour SOIN, on écrit le S au centre de la base, ensuite le O en dessous, le I à gauche, le N au-dessus (et donc à gauche du S). Un autre exemple, celui qui est sur le sceau un peu plus bas d’ailleurs, donc le G au centre, le U en dessous, le E à gauche, le R au-dessous (et donc à droite du G), le I encore au-dessus, le S à droite du I et au-dessus du G, le O à droite du S, le N en dessous du O (à droite du G).
Avec le braille c’est particulièrement bien car on ne relit pas les symboles, mais avec d’autre alphabet ça peut-être moins pratique si on veut relier les symboles donc là aussi c’est comme vous voulez.

Etape n°3 (facultative mais recommandée) : Précision
Ensuite une fois que le rôle est défini, vous pouvez ajouter des informations au sceau, et même des phrases entières ! Le tout c’est de faire ce qui vous semble utile. Pour des sceaux comme la guérison je ne pense pas qu’il soit utile de mettre des phrases, mais on ajoute la ‘cible’ et pourquoi une zone particulière. De toute façon si vous souhaitez mettre une phrase il va falloir la condenser, en principe dans un symbole. La plupart du temps on fusionne au maximum les symboles de la phrase pour obtenir un symbole générale, on peut aussi garder uniquement chaque symbole de lettre en un exemplaire.
Exemple : « Contient et retient l’énergie de la cible » >> On écrit avec les graphèmes et on trouve une forme générale que l’on attribue à cette fonction.
« Empêche la rupture par descellement au niveau des angles de la base » >> Ici la phrase devient longue pour trouver une forme générale, on gardera toute les lettres utilisés : EMPCHLARUPTDSIVGB et on cherchera une forme générale avec elles.
Les symboles de phrase ou mot sont à insérer harmonieusement comme vous le sentez comme toujours.

Etape n°4 : Les Ponts
Cette partie est un peu dur à expliquer alors si vous n’avez pas compris redemander moi j’essayerai de mieux préciser pour vous aider si je le peux. Un sceau c’est voué à être remplis d’énergie et à ce que cette énergie fluctue, le sceau est comme nous, il a une âme. Je vais tenter une analogie pour essayer de vous faire comprendre. Chaque symbole de votre sceau est un peu comme un neurone, et s’il veut échanger avec les autres neurones il lui faut une zone de contact, ce sont les synapses pour les neurones, pour les sceaux on dit des ponts. Les ponts sont des traits qui approche les symboles, sans les touchés, et qui sont en contact avec la base, vous verrez sur l’exemple (certain ne le sont pas sur l’exemple mais il relie les symboles de texte entre eux et sont par leur intermédiaire relié à la base.
Il en faut au moins un par symbole car comme je l’ai dit ils font circuler l’énergie dans le sceau.

Etape n°5 (facultative mais recommandée aussi lol) : Les Fioritures
C’est à la fois important et pas important, ce sont les traits reliant les ponts, ou formant d’autres formes, elles comblent l’espace et finissent l’esthétique du sceau, elles sont à rajouter selon votre sentiment. Lorsqu’elles sont judicieusement mis, et si vous suivez votre cœur, elles le seront, elles permettent au sceau d’augmenter sa réserve et donc sa force.

Etape n°6 : La charge/ L’activation
Le sceau est fini, il ne reste plus qu’à le charger et à l’activer, pour les débutants, le mieux c’est de mettre le sceau entre ses deux mains, de méditer en pensant son rôle et de lui envoyer de l’énergie. Ensuite vous pouvez aussi le charger en apposant vos mains dessus de la même façon, pour les sceaux plus complexe de grande envergure ou ce genre de chose on appose une main dessus, l’autre sur son épaule et on contrôle ainsi parfaitement l’afflux énergétique. Une fois que vous ressentirez qu’il sera plein ce sera totalement fini vous aurez scellé, le sceau sera actif.
Scellement par le sang, le sang est très lié à l’énergie et la conserve beaucoup, c’est dans cette étape qu’on l’emploie le plus généralement, pour se faire on repasse certain nœud (jointure entre les ponts) avec. Ensuite on charge de la même manière.

Voici le fameux exemple le rectangle noir correspond à la zone ou était le nom de la (cible), le mot en haut est FORCE : http://www.plixup.com/pics_core3/1449962964456620151205_005217.png

D'autre sceau plus simple 'tout fait' existe il s'agit d'un enchevêtrement de forme principalement, je ne pratique pas vraiment ce genre que je trouve sans âme mais libre à vous de vous renseignez Smile
J'espère que ça vous a plu, que c'était pas trop confus s'il y a des questions je suis là Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirèane
Esprit Sage
Esprit Sage
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 461
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 28
Localisation : Esuerc

MessageSujet: Re: Art Sigillaire et Sceau   Sam 13 Fév 2016 - 13:11

Petit ajout que j'avais préparer il y a quelque temps mais que j'avais oublié de mettre ici ^^

Donc suite à une demande de Zami j'ai cherché un 'rituel de protection' je n'aime pas vraiment l'appeler comme ça car je ne trouve pas que c'est réellement un rituel, mais peu importe je dirai rituel par simplicité. Je vous laisse le soin de choisir le matériel que vous souhaiterez utiliser, feuille, encres.

Prémisse :
Tout abord il faut savoir que l'on va construire plusieurs sceaux qui formeront une sorte de champ de force protecteur. Dans un premier temps il va falloir savoir où l'on va placer les sceaux, et donc combien on en veut/il en faut, ils devront être placé au quatre coin de la maison de sorte à ce qu’elle soit englober en totalité. Comme je l'ai déjà répété, l'art sigillaire fait appelle à une symbolique très forte, vous allez donc choisir les lieux car vous savez que c'est là que doivent être les sceaux au fond de vous. Le choix des emplacements, alors que l'on n'a pas encore les sceaux est très important, ne le négligez pas. Si par la suite vous deviez en ajouter un il faudrait refaire tous les sceaux.

(étape 1)
Effectivement, le nombre de sceau va servir pour la base, c'est un des premiers éléments qui relie symboliquement les sceaux entre eux. La base (voir précédant article) des N sceaux devra être un polygone à N-côtés. Etant donné que l’on souhaite créer un champ, il faut un minimum de trois sceaux qui si vous avez compris auront pour base un…. Triangle ! Comme le début de la construction du sceau est identique au début pour chaque sceau, vous pouvez utiliser un claque pour le début et recopier ensuite, je conseille de tout faire au crayon d’abord et d’ensuite de repasser à la fin.

(étapes 2 et 3)
Ensuite il faudra inscrire le rôle, toujours à l’identique sur tous les sceaux. Ici le mot PROTECTION convient parfaitement, même si vous pouvez en choisir un autre. Je vous revois une nouvelle fois vers mon précédant article pour savoir comment disposer.
La précision, ici l’étape n’est pas facultative mais obligatoire, la précision c’est à vous de la choisir, elle représentera l’action du sceau, et le reliera à la maison. Je conseille d’en émettre au moins 2, l’un étant plus focalisé sur l’action et l’autre sur la maison ou l’appartement (par exemple l’adresse de celle-ci ou celui-ci). Evidemment se sera probablement trop long pour tenir et vous devrez résumer les précisions en symbole comme je l’ai présenté dans mon article précédent. Tant qu’au moins une des précisions est identique à chaque sceau, vous pouvez en ajouter qui ne le sont pas. Je vous conseille d’utilisé une encre d’une couleur différente à étape.

(étapes 3 bis, 4 et 5)
La numération, cette étape est ajouté par rapport à la création d’un sceau, c’est à partir de là que les sceaux seront vraiment différent si vous ne les avez pas différentié à l’étape précédente. Pour cela il suffira d’attribué à chaque sceau un numéro de 1 à N (ou de 0 à N mais je vais y revenir après). Je ne l’ai pas rappelé mais comme pour l’étape précédente, ils seront placés comme vous l’entendez là où vous sentez que ça doit être. Les alphabets que je vous ai donnés hormis le braille ne contiennent pas de chiffre. Vous pouvez donc créer des symboles pour ces chiffres. Il est aussi possible d’utiliser plusieurs alphabet, l’un pour les lettres l’autre pour les chiffres ou bien encore, l’un pour le rôle, l’autre pour les précisions, l’autre pour les chiffres… De même, et cette fois c’est plutôt important de le faire : utilisé une encre différente (aux ou à la précédente), mais la même pour chaque étape sur les différents sceaux. Si vous avez choisi noir au début, que vous avait pris du bleu pour les précisions, il faudra prendre une autre couleur genre du rouge pour numéroter et, sur chaque sceau ce sera pareil.
La suite est exactement comme pour un sceau normal avec les ponts et les fioritures cependant il faudra veiller à ce que les ponts soit, soit dans la même position d’un sceau à l’autre, ou complémentaire, selon l’endroit où est placé le reste. Je passe vite sur cette étape pour ne pas me répéter mais il ne faut pas négliger cette étape ! Pour la couleur mieux vaut reprendre la couleur de la base et du rôle, du moins pour les ponts.

(étape 5)[/u]
La charge, l’ultime étape, plus longue que pour un sceau normal puisqu’il y a plus de sceau. D’ailleurs je vous conseille de médité et de charger votre énergie pour ne pas être épuisé après. Les sceaux doivent être chargés ensemble. Il faut donc superposer les sceaux, appliquer ses paumes l’une sur l’autre et ainsi charger les sceaux. Cela prendra au MININUM 5 minutes et lui ne vaut mieux pas faire de pause pour l’activation donc préparer vous avant. Quand vous ressentez qu’ils sont totalement chargé, c’est fini il n’y a plus qu’à les placés.
Plus ou moins chaque semaine, il vous faudra contrôler ou ils en sont niveau énergie, ce genre de sceau se vide lentement, s’il n’y pas de problème en principe ils sont à recharger une fois par mois, chacun séparément.



(étape 3 bis d'un autre manière)
C’est maintenant que je vais expliquer la numérotation de zéro à N, c’est à vous de voir si elle vous convient mieux, cette méthode est la ‘meilleure’ mais aussi la plus longue et ça ne veut en rien dire que l’autre sert à rien ou n’est pas bonne. Pour expliquer son rôle je vais essayer avec un exemple. Imaginer deux maisons identiques, avec un radiateur dans chaque pièce, dans l’une ils sont indépendant, dans l’autre ils sont relié à un programmateur. C’est un peu la même chose ici, les sceaux de 1 à N sont contrôler par le sceau zéro.
Donc, en plus des N emplacements qu’on aura judicieusement choisis, il faudra trouver un autre emplacement, qui sera plus ou moins au milieu de la zone couverte par les sceaux, pour en placer un autre.

Si vous choisissez cette technique, vous pouvez appliquer la méthode que j’ai décrite pour les sceaux de 1 à N, le sceau zéro étant un peu à part. Au lieu de mettre en tant que rôle PROTECTION (ou l’autre mot choisi) il faut écrire PROTECTIONCONTROLE, il faudra aussi commencer au centre de la figure comme d’habitude mais par un petit point d’encre. Cette fois, il n’y aura pas de précision mais simplement la numération. Les chiffres devront être placés au même endroit sur chaque sceau.

Pour ce type de sceau, les ponts et les fioritures seront essentiels, il faudra les placés à des endroits différents sur les sceaux de 1 à N, le sceau zéro devra tous les rassemblés, pour cela utilisé un calque pour ne pas faire d’erreur. Le sceau zéro sera donc très dense en terme de trait mais ce n’est pas grave, c’est ce qui assurera le lien et la puissance. Tous les sceaux de 0 à N devront être chargés ensemble comme dans la première méthode et c’est fini il n’y a plus qu’à les placés.

Le point intéressant de cette méthode c’est que lorsque l'on testera le sceau zéro on ressentira tous les autres aussi et du coup le sceau zéro est le seul qui aura besoin d’être rechargé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Art Sigillaire et Sceau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Art Sigillaire et Sceau
» L'usage du sceau héraldique au Moyen Age.
» Le sceau de la Vérité
» [Help] Sceau de guérison
» [Info] Sceau d'attaque.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Esotérisme, Metaphysique & Spiritualité :: Documentation sur l'Esotérisme :: Magie, Rituels et Sorcellerie-
Sauter vers: