Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guide de la thérianthropie pour les sceptiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceyrini
[Fondatrice]
[Fondatrice]
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 2232
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Guide de la thérianthropie pour les sceptiques   Lun 7 Déc 2015 - 0:31

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ecrit par Citrakāyah


Questions Générales

Q: Qu’est-ce que la thérianthropie ?

R: La thérianthropie est un état (pas dans le sens psychologique ou médical, mais dans le sens d’être de façon permanente) où une personne s’identifie d’une certaine façon en tant qu’animal non-humain reconnu par la science. Les raisons de cette identification varient sensiblement. Dans mon cas, c’est parce que les comportements et instincts du guépard me semblent tout à fait justes et naturels, même si je ne suis pas psychologiquement forcé de répondre à ces besoins – mais je connais des personnes pour qui c’est le cas.

A part ça, il n’y a pas de consensus universel sur la définition de ce qu’est la thérianthropie. Merde en fait, tout le monde n’est même pas toujours d’accord avec cette définition, bien que la plupart s’accorderont à dire que c’est une description assez proche. Puisqu’il n’y a pas de définition de dictionnaire officielle à propos du terme de “thérian”, et pas de consensus médical non plus, débattre de cette définition est plutôt inutile. Elle est assurée de fonctionner pour la plupart, mais pas pour absolument tout le monde. En cas de doute, posez la question.

Parce que de nombreux thérians peuvent pondre tout un roman sur ce qu’est la thérianthropie pour eux. Ou on vraiment déjà écrit des pages et des pages à ce sujet.

Q: Que sont les otherkin ?

R: Les otherkin sont similaires aux thérians (et, selon la personne à qui l’on demande, peuvent d’un point de vue philosophique et mental, mais pas historique, être un groupe plus large auquel les thérians appartiennent). Cependant, ils s’identifient à des espèces qui n’ont jamais existé, généralement ayant une intelligence comparable à celle des humains. Leurs expériences semblent tourner autour des modes de pensée étrangers aux humains et surtout le fait de se souvenir d’une autre culture (bien sûr, c’est une question d’opinion si ces souvenirs en sont vraiment). Evidemment, là j’essaie de me mettre dans les baskets de l’humain moyen, parce qu’il n’y a pas grand chose qui sorte de l’ordinaire pour moi concernant les modes de pensée étrangers.

Tous les otherkin n’ont pas un kintype de genre organique. Certains sont mécaniques, et d’autres sont des esprits ou autre qui ne proviennent pas du monde physique terrestre.

Q: Qu’est-ce que la multiplicité ?

R: La multiplicité est l’état consistant à avoir plus d’un esprit partageant un même corps. Contrairement au trouble dissociatif de l’identité, les multiples ne sont pas nécessairement le résultat d’un traumatisme et ne perturbent pas forcément la vie de ces personnes.

Le nombre de multiples dans la communauté thériane et otherkin semble avoir augmenté au cours de ces dernières années, d’après ma propre expérience. De même, les thérians et otherkin lambdas sont de plus en plus conscients de l’existence des multiples.

Q: Que sont les fictionkin ?

R: Les otherkin dont le kintype est une créature de fiction. Les fictionkin sont fréquemment (et plutôt à tort) victimes de diffamation, ce qui est assez ironique puisque les mythes sont un genre de fiction et qu’une approche psychologique des otherkin et de la thérianthropie n’invalide pas leur existence.

Bien sûr, beaucoup d’otherkin/thérians n’ont pas une approche psychologique de la question, ce qui à mon avis est une mauvaise chose dans le cas seul où ils refusent de considérer le fait qu’une perspective psychologique puisse être l’une des possibilités. Les otherkin/thérians qui ne croient pas à une perspective psychologique ne croient généralement pas aux fictionkin, ou y croient par une théorie découlant de celle des multivers où chaque univers imaginé existe en tant qu’univers à part entière (par conséquent, quelque part, il y aurait des orcs). Selon cette théorie, les âmes peuvent migrer d’un univers à l’autre, donc il serait possible que l’âme d’un orc se retrouve dans un corps humain. Bien que je ne croie pas en cette idée, je ne peux pas prouver le contraire non plus, et j’ai mieux à faire que de passer mon temps à dire à tout le monde qui y croit qu’ils ont tort. Quel est l’intérêt?

Et d’autre part, je tremble à l’idée des implications de l’existence d’un univers de Cthulhu ou Warhammer 40 000. Ou de Twilight.

Q: Est-ce que tous les fictionkin s’identifient à des personnages tirés d’oeuvres de fiction ?

R: J’en connais de façon certaine seulement deux; je préserverai leur anonymat à moins qu’ils me demandent spécifiquement de les mentionner par leur nom. Ils font tous les deux partie de systèmes multiples; l’un (qui ne colle pas bien à ma définition générale) pour qui le système est très défini avec différents “compagnons mentaux”, et l’autre est un système médian.

Selon ce que j’ai compris, les fictionkin qui s’identifient à des personnages spécifiques trouvent cela assez perturbant. Je trouve cela compréhensible étant donné la Règle 34 (si quelque chose existe, on trouvera du porno là dessus), et le fait que les créateurs originels des personnages ont la liberté de leur infliger tout un tas d’horribles choses, et sans doutes aussi j’imagine le simple fait “complètement dingue” de trouver un personnage de fiction avec tellement de similarités évidentes avec soi qu’on ne peut juste pas les ignorer.

Remarquez, ce ne sont pas de parfaites copies de ces personnages. Les otherkin et thérianthropes ne sont pas des copies conformes de leur kintype non plus, et la même chose s’applique aux fictionkin. Je ne vais pas me mettre à uriner sur les arbres dans les jardins d’enfants de si tôt, merci, et je resterai végétarien. A notre manière cependant, les fictionkin s’identifiant à des personnages particuliers trouvent les similitudes trop évidentes pour être ignorées.

Comme toujours vous pouvez argumenter jusqu’à ce que mort s’ensuive et que tout ce qu’il reste soit des particules flottant dans l’air. Ce n’est pas ce qui changera le fait que les fictionkin existent malgré tout, ce qui rend la controverse à leur sujet assez absurde.

Q: Est-ce que les thérians et otherkin suivent une religion ou des croyances particulières ?

R: Non. Je suis moi-même un athée apparemment incapable de croire au surnaturel. Je connais beaucoup d’autres thérians et otherkin athées, certains notamment qui n’y croient pas non plus.

Parmi ceux qui y croient, leur spiritualité varie très largement. Je connais un thérian catholique, un félin adorateur du feu, un paquet de néo-païens, plusieurs Juifs, et un ou deux thérians musulmans. D’après mes estimations, peut être 60% de païens et néo-païens, 20% d’athées et agnostiques, et 20% de Judéo-chrétiens.

Ils sont relativement peu à être socialement conservateurs cependant, d’après ce que j’ai pu voir. Ce biais peut être du au fait que j’ai passé la plupart de mon temps sur la Werelist, où le staff est principalement non-hétérosexuel, transgenre, ou les deux.

Q: Pourquoi la thérianthropie ?

A: Personne ne sait pourquoi nous sommes ce que nous sommes – ou tout du moins, personne n’a de théorie qui ne relève pas uniquement de la pure spéculation. Les hypothèses vont de l’imprégnation à la réincarnation en passant par quelque chose qui se rapprocherait de l’autisme. Mais au bout du compte, on ne sait pas. On ne saura peut être jamais, bien que je ne l’espère pas. Mais même si l’on sait en partie, on ne saura peut être pas tout, et ainsi on ne peut pas prouver la non-existence des explications qui ne sont pas empiriques. On peut prouver qu’elles ne sont pas indispensables pour expliquer ce que nous sommes, mais on ne peut pas prouver qu’elles sont fausses.

Et si quelqu’un prétend qu’il sait de manière sûre et absolue ce qui cause ce que nous sommes, et qui demande à ce qu’on le croie, il fait fausse route. Certains individus suivent parfois des dogmes bizarres où il faut posséder telle ou telle qualité métaphysique pour être un thérian ou otherkin. Je n’ai jamais vu de tels individus offrir une once de logique et de raison derrière ces raisons arbitraires – et je m’attends à ce qu’un tel raisonnement soit des plus fallacieux.



A propos des thériotypes/kintypes

Q: De nombreux animaux ont des comportements similaires. Comment est-ce possible de faire la différence entre des espèces semblables ?

R: La réponse par défaut est plutôt simple: on ne fait pas de différence. Il y a ce que l’on appelle des cladothérians (des thérians dont le thériotype est un clade); et quand on rencontre des thériotypes tels que “papillon de nuit”… Je n’ai jamais vu personne dire “papillon de nuit” et ensuite “Chrysiridia rhipheus”.

Je pense que cela vient d’un simple fait: certaines familles d’espèces ont une diversité comportementale plus ou moins marquée. Par exemple, le coyote a un comportement différent du loup, qui est différent de celui du chien, qui est différent de celui du loup à crinière. Mais si l’on examine les espèces de coléoptères, les scientifiques doivent regarder leurs organes reproducteurs pour les différencier (et ils ne sont malgré tout pas tous d’accord entre eux). Une personne lambda ne peux pas faire la distinction, au niveau du comportement ou même de ses membres fantômes, entre deux espèces proches de coléoptères.

Q: Pourquoi y-a-t-il tellement de thérians loups ? Est-ce que cela ne serait pas la preuve qu’ils se font des idées ?

R: Ceci est en réalité deux questions auxquelles je répondrai l’une après l’autre.

Tout d’abord, on n’est pas certains qu’il y ait réellement plus de loups. Les sondages que j’ai vu sur la Werelist n’indiquent pas que la plupart des thérians sont des loups; il y a à peu près autant de félins d’un type ou de l’autre, et un paquet de bizarreries comme des dauphins, des loutres, une salamandre, une limace de mer, quelques mégachiroptères, divers canidés, un loup de Tasmanie et divers oiseaux. Tout ce que l’on sait c’est qu’il y a plus de loups dans la communauté online à laquelle nous avons accès; je suspecte que le nombre réel de thérians soit bien plus élevés que ceux qui sont sur Internet, avec une répartition par espèce un peu plus variée. La première raison ne prête pas vraiment à la controverse, puisque (je me souviens de Laycock estimant la taille de la communauté à quelques milliers) la plupart des thérians/otherkin parlent Anglais, simplement parce que les communautés ont été crées par des personnes anglophones. Qui sait combien il y a de thérians qui parlent chinois, swahili, arabe, russe ou encore espagnol ? La plupart d’entre nous somme d’accord pour dire qu’il n’est pas nécessaire de connaître le terme “thérian” pour en être.

Mince quoi, il se pourrait même que des communautés existent en parallèle.

Il faut aussi ne pas oublier que les loups sont des créatures vraiment sociables. Il se pourrait simplement qu’ils aient un besoin plus élevé d’être entourés par leur pairs que d’autres types de thérians. Une autre possibilité est que les loups ont un comportement plus proche de celui des humains, donc être un thérian loup ne nécessite pas une grande variation vis à vis de la norme (cela marche pour d’autres types d’identité). Et, bien sûr, la thérianthropie est aussi subjective que le sont les espèces. Plus encore en réalité, parce qu’il y a encore moins de distinctions parfaites entre les comportements et les concepts humains qu’il n’y a entre divers ADN et anatomies. Parfois la distinction est suffisante pour en obtenir des réponses, parfois pas.

Et ensuite… qu’est-ce qui est apparu en premier, l’oeuf ou la poule? Qui ne dit pas que la raison pour laquelle les thérians loups sont obsédés par les loups est qu’après tout ils s’identifient à eux et partage certains de leurs comportements?

Q: Est-ce que les thérians ont pu être influencés par leurs animaux de compagnie ?

R: C’est fort possible. J’ai moi-même été entouré de chats toute ma vie, et je suis un guépard. Mais cela n’explique pas entièrement la thérianthropie: j’ai recentré des thérians dauphins et je ne connais personne qui possède de dauphins en tant qu’animal de compagnie. Et puisqu’on en parle, les guépards ont un comportement distinct de celui des chats domestiques, par exemple dans le choix de leurs proies et dans leur structure sociale. Donc il y a clairement un truc. Ca ne veut pas dire que nous ne sommes pas influencés par les animaux qui nous entourent, mais simplement que ce n’est pas la seule chose qui fait de nous ce que nous sommes.

Q: Est-ce que les thérians/otherkin souhaitent modifier leur corps ?

R: Ca dépend. Je n’en ai pas particulièrement envie (même si ça ne me gênerait pas d’avoir des griffes rétractiles), mais certains le veulent, parce qu’ils ont une espèce de dysmorphisme (cette comparaison n’est pas de moi, elle a été faite par des personnes dysphoriques de genre) donc ils voient un intérêt à l’altération de leur morphologie. Evidemment ils ne serait pas possible de faire une transformation complète dans tous les cas (par exemple il est impossible qu’un thérian limace de mer diminue la taille de son corps à celle d’une limace de mer), et différents thérians/otherkin on des désirs de modification corporelle différents. Beaucoup ne ressentent pas le besoin de changer leur corps.

La chose la plus rationnelle est de permettre aux thérians/otherkin de modifier leur corps, puisqu’il n’y a pas de raison valable pour ne pas le faire, comme un bénéfice clair peut en découler. Les seuls arguments que j’ai vu à l’encontre de la liberté de son corps font appel à la morale et/ou la tradition, la croyance qu’il ne faut pas changer son corps une fois qu’on le possède, et la croyance qu’on se changerait tous en monstres si la chose était permise. Je ne trouve aucun de ces arguments convaincants. Bien sûr il faudrait réguler la chose, mais ça ne veut pas dire que ça devrait être complètement interdit.

Q: A quel point les thérians/otherkin sont-ils les esclaves de leurs pulsions ?

R: Ca dépend. Même pour un thérian/otherkin donné, le degré de maîtrise de soi peut varier – le mien est plus faible quand j’ai mal (heureusement pour moi je ne suis pas trop sensible à l’électricité statique!), ou quand je suis énervé ou fatigué. Cela dépend aussi des préférences personnelles de chacun et son environnement. Quand nous sommes seuls, ou avec ceux qui nous comprennent et nous acceptent en tant que thérian/otherkin, on peut se lâcher un peu plus. Parce que si je me laissais aller à agir en tant que félin en public, je serais sans doutes ostracisé et des petits hommes en blouse blanche s’en mêleraient.

Ca pourrait évoluer, dans le futur, et étant donné que je refuse de défendre les normes sociales sur des bases idéologiques, je serais ravi d’être le témoin d’un tel changement. Les normes de la société ne sont souvent pas rationnelles; une restriction des comportements thérianthropes/otherkin est (dans la majorité des cas) simplement impossible à justifier d’un point de vue rationnel, et repose sur des opinions religieuses ou arbitraires. Ce sont deux arguments bancals qui peuvent être utilisés pour justifier des actions qu’une personne rationnelle considèrerait comme terribles.

Mon opinion n’est pas des plus populaires, bien sûr.

Q: Pourquoi les thérians/otherkin restent-ils dans l’ombre ?

A: Deux raisons principales, mis à part le fait que la plupart des symboles thérians et otherkin seraient méconnus de toute personne qui n’en connaîtrait pas déjà l’existence.

Premièrement, parce qu’à chaque fois que nous avons essayé de nous montrer, ou que nous avons permis que cela se produise, ça nous est revenu en pleine figure d’une manière ou l’autre. C’est principalement la faute du voyeurisme des média; ils sont impitoyables, et je connais des personnes qui pensent sincèrement qu’on devrait laisser tomber face à ces connards. Nos forums se font continuellement traquer par ZigZag (après leur avoir demandé de foutre le camp plusieurs fois), des idiots qui voulaient nous mettre dans le même sac que les pratiquants du BDSM pour la provoc, et divers autres individus ont essayé de nous interviewer. La plupart du temps il n’a pas même été possible de mitiger les dégâts.

Deuxièmement, parce qu’il y a plein de monde qui nous déteste vraiment. Etant donné la facilité humaine à s’acharner contre tout ce qui est perçu comme une déviance, on peut dire qu’être outé en tant que thérian est vraiment craignos (et surtout si l’on a une approche spirituelle/religieuse de la question). Cela semble s’être confirmé par expérience quand des familles fondamentalistes chrétiennes de quelques mineurs ont découvert la chose, de la même manière que pour d’autres personnes qui ont été outés dans des communautés plus grandes.

Un jour cela ne sera peut être plus le cas; j’espère que ce jour est proche.



Sur la science

Q: Peut-on réfuter l’existence de la thérianthropie ?

R: En quelque sorte.

Il est relativement simple de réfuter (au moins d’un point de vue conceptuel) que des êtres humains puissent avoir un comportement d’autres espèces qui ne soient pas déjà des comportements humains. Ca n’arrivera pas, parce que c’est complètement ridicule si l’on prend en compte ce que l’on connait de la psychologie humaine, mais ça pourrait être possible. De la même manière, il serait possible de démontrer que les thérians/otherkin ne sont pas extérieurement différent de la population générale. Mais je ne pense pas que cela se produira non plus.

Il est en revanche impossible, tout du moins avec les techniques actuelles, de pénétrer à l’intérieur du cerveau de quelqu’un et de leur dire qu’ils ne sont pas en train de ressentir les choses qu’ils ressentent (et cela pose la question de savoir jusqu’à quel point croire que l’on fait l’expérience de quelque chose peut la provoquer; effet placebo etc). Et les questions identitaires ne sont pas vraiment des choses qui sont réfutables via les technologies actuelles non plus.

Q: Est-ce que la thérianthropie permet de faire des prévisions concernant l’éthologie ?

R: Non. Si la thérianthropie est causées par des facteurs psychologiques/neurologiques, il y a peu de chances qu’il soit possible de faire des prédictions exactes concernant l’éthologie – il n’y a pas de mécanismes qui “transplantent” les comportements des animaux non-humains vers les humains.

Si la thérianthropie a des causes spirituelles, même en mettant de côté la nature non-scientifique de la chose, les thérians ne sont pas des copies conformes de leurs thériotypes. Les frontières peuvent être troubles, et définir quels comportements découlent de quoi nécessiterait une technologie qui friserait avec la magie.

Dans le cas où des prévisions seraient possibles, la thérianthropie serait encore plus bizarre qu’elle ne l’est déjà. Et c’est pourtant vraiment un truc étrange.

Q: Et si la thérianthropie/otherkin avait des causes variées ?

R: Eh bien ?

Ca n’a pas d’importance. Ce qui nous unit n’est pas le fait que nous ayons une certaine mutation, que nous nous soyons imprégnés d’espèces différentes, ou n’importe quelle autre hypothèse que nous ayons sur notre origine. Ce qui nous unit c’est un ensemble d’expériences vécues. C’est ce qui compte. Mes pairs, je me fout de pourquoi ils sont ce qu’ils sont. Ce qui m’importe c’est le fait qu’ils sont ce qu’ils sont maintenant.

Si un groupe d’individus faisait l’expérience d’une chose qui serait virtuellement la même que le syndrome d’Asperger mais avec n causes fondamentales différentes (et c’est valable pour tout un tas d’autres conditions psychologique/neurologiques comme la synesthésie, la dissociation, la personnalité antisociale, le SSPT, etc), il serait peu probable à mon avis qu’il y ait une distinction arbitraire faite en n communautés différentes basées sur chaque cause fondamentale. Il y aurait peu d’intérêt à cela – ils auraient sans doutes de toute manière à affronter les mêmes problèmes dans la vie de tous les jours, les mêmes expériences uniques qui leur donne leur point de vue particulier, et cetera.



A propos de la communauté

Q: Est-ce que c’est moi ou bien la plupart des thérians ne se conforment pas aux normes de genre, ou hétérosexuelles, ou les deux ?

R: Il n’y a pas eu d’étude formelle, mais j’ai l’impression aussi. Une claire minorité est transgenre, bien plus que ce à quoi on s’attendrait [dans la population générale; ndt]. Pareil pour les thérians bisexuels, homosexuels, asexuels, pansexuels, etc.

Pourquoi ces chiffres inhabituels? Eh bien, à mon sens cela renforcerait l’idée de certains thérians que la thérianthropie serait en lien avec le “système mental”; le nombre de thérians transgenres tendrait à appuyer cela. Quant à l’orientation sexuelle… c’est difficile à dire. Peut être que l’orientation sexuelle peut être influencée par la thérianthropie; après tout, la plupart des animaux ne sont pas strictement hétérosexuels.

Q: Pourquoi y a-t-il autant de thérians qui écrivent des essais ?

R: Je n’en suis pas certains, mais je pense qu’il y a plusieurs facteurs en jeu. Avant d’entrer dans les détails cependant, il est important de réaliser que tout le monde n’écrit pas d’articles sur la thérianthropie. Je connais beaucoup de monde pour qui ce n’est pas le cas, ils n’en ont simplement pas ressenti le besoin. Ceci mis à part, il semblerait bien qu’un nombre certain le fasse, même si l’on prend en compte ceux qui comme moi écrivent beaucoup de manière générale.

En premier lieu, comme je l’ai déjà dit auparavant, tous les thérians ne veulent pas dire la même chose lorsqu’ils parlent de thérianthropie. Je n’y met pas le même sens que beaucoup de personnes que je connais. C’est d’une part car nos explications diffèrent, mais c’est aussi parce que nos expériences diffèrent. Tenez, moi par exemple. Je contrôle d’une main de fer mes comportements. Je suis doté de libre arbitre et je pourrais en théorie décider de ne jamais exprimer de comportement thérian (à l’exception peut être de grognements quand j’ai mal). Bon, ça serait moche. Les comportements de guépard semblent naturels et me vont parfaitement; les exprimer me rend heureux et accompli, je ressens des pulsions pour certains d’entre eux. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. Et j’ai une maîtrise de moi similaire à propos de presque tout. Même certaines de mes émotions.

D’autres thérians n’ont pas le même self-control. Donc si l’on veut se comprendre les uns les autres, nous avons besoin d’expliquer la manière dont notre thérianthropie s’exprime, et comment nous réagissons face à elle. La connaissance mène à la compréhension, au moins dans ce cas. Cela assure aussi la paix et la tranquillité; combien de disputes pouvons nous ainsi éviter si chacun comprend ce que lui raconte l’autre?

En second lieu, [le nombre de thérians qui écrivent des essais] pourrait être dû à une norme sociale. La plupart des sites web thérians possèdent de tels textes personnels, et je connais beaucoup de forums qui ont une section qui leur est dédiée. Et la plupart des thérians et otherkin les plus importants dans la communauté ont écrit des essais perso d’un genre ou l’autre; on pourrait considérer cela comme une sorte de tradition. D’une part cette tradition pourrait être due au fait qu’à divers moments, certaines idées n’ont pas été bien reçues dans la communauté thériane/otherkin, donc ils permettent de constituer une “archive” des personnes qui ne sont plus nécessairement dans le coin à participer activement aux discussions comme le reste d’entre nous.

En même temps, comme Akhila l’a fait remarquer quand j’expliquais ceci, il n’est pas uniquement question de récompense sociale [de la part de la communauté, pour ceux qui écrivent des essais; ndt]. Au fil des ans, divers membres de la communauté thériane se sont retirés socialement des principaux groupes (la Werelist, Wulf Howl, Therianthropy.org, la Weresource, etc), et continuent pourtant à écrire des articles. Il n’y a pas de punition non plus; la plupart des thérianthropes n’écrivent pas d’essais personnels, et il n’y a aucune honte ou perte de statut associée à cela.

[…] c’est plutôt un genre de pratique virtuelle répandue. Comme d’autres sous-cultures, nous aimons garder des traces de notre histoire, de ce qui s’est produit ou a été dit. De plus, il y a une volonté spécifique de créer des ressources pour le développement personnel (d’où le grand nombre de FAQ et autres guides). Ceci est dû au fait que nous avons des besoins spécifiques qui ne sont pas satisfaits dans le monde extérieur (comme trouver nos pairs). Et dernièrement, il est possible qu’il y ait une minorité de personnes qui souhaitent s’établir en tant que voix importantes dans la communauté (c’est à dire obtenir un certain statut social). De ce que j’ai pu voir sur les dix dernières années, je pense que ce sont les raisons principales expliquant la création de sites web perso dans la communauté thériane.AKHILA (CITÉ AVEC PERMISSION)



Objections

Q: N’êtes-vous pas sujet au délire ?

R: Un délire est une perception dont on prouve la fausseté. Bien qu’une toute, toute petite minorité de thérians/otherkin attribuent leur condition à des causes génétiques, la grande majorité préfère les hypothèses non-vérifiables spirituelles ou psychologiques. Pour la plupart, les hypothèses psychologiques données se résument à “nous sommes bizarres”.

Donc je réponds à votre question par celle-ci: “Pouvez-vous démontrer que je ne suis pas bizarre comme je l’ai décrit ?” (si vous pensez immédiatement “c’est lui qui a la charge d’apporter une preuve”, voir la question suivante). Sinon, je suggère que vous trouviez un nouvel argument. Dans ce cas, j’attends avec impatience votre explication concernant comment, de la connexion Internet que vous utilisez, vous êtes capables de procéder à ma psychanalyse, je vous prie de m’indiquer vos qualifications en la matière, et de me dire quelle est la couleur de la chemise que je porte actuellement.

Q: Mais vous n’avez aucune preuve…

R: Pas dans le sens scientifique, non. Mais nous vous demandons moins de nous croire que de ne pas nous harceler. Il y a une différence là dedans. Peu m’importe ce que vous pensez. Ce qui compte pour moi c’est ce que vous faites et dise. Non, nous ne pouvons pas prouver scientifiquement que nous existons, pour le moment. Personne n’a réalisé d’étude sur les thérians et otherkin et montré que nous agissons de la manière que nous avons décrite. Mais ce n’est pas si compliqué d’admettre que c’est possible (étant donné qu’il existe bel et bien des personnes qui se comportent comme des animaux et non comme des humains, qu’on connait via la lycanthropie clinique; il semble relativement raisonnable de dire qu’il existe peut être des personnes qui se comportent comme nous), donc si vous voulez bien nous permettre cela…

Ce n’est pas grand chose que de demander que vous ne nous insultiez pas.

Q: Mais vous êtes un danger pour les plus jeunes !

R: Ceci n’est pas une question. C’est une phrase exclamative.

Q: Mais vous êtes un danger pour les plus jeunes, n’est-ce pas ?

R: L’idée générale derrière cette question, si j’ai bien saisi, serait que les thérians/otherkin vivent dans un monde imaginaire de leur cru, et qu’ils auraient une mauvaise influence sur les autres. Voyons cela une chose après l’autre.

Tout d’abord, la thérianthropie ne relève pas du “délire”. Ce que nous disons, c’est que nous sommes bizarres. Certains d’entre nous ont des explications compliquées sur le pourquoi, mais pour la plupart elles suivent leur propre logique, ne sont pas connues pour être nécessairement fausses, et par ailleurs elles ne foutent pas en l’air la vie des personnes qui croient en elles, donc je m’en contrefiche. Il n’y a pas de raison que cela m’importe; ça commence à m’importer seulement quand ces personnes prétendent que tout le monde doit croire en ce qu’elles croient ou trouver leurs explications intéressantes. Je ne vois pas trop pourquoi ça devrait importer à quiconque, à moins de croire que n’importe quel manque de rationalité est mauvais par essence, point.

Ensuite, concernant le passage au sujet de la mauvaise influence. Oui, ça arrive parfois. Une personne dans les communautés thériane/otherkin donne à quelqu’un d’autre un conseil totalement débile. Cela se produit aussi dans littéralement tous les groupes humains, à l’exception de celui qui se nomme “les gens qui ne donnent jamais, au grand jamais, de conseil stupide” et qui est une catégorie ridiculement petite. On essaye de garder un oeil sur les nôtres, de veiller à ce qu’il n’y ait pas d’individus qui essayent de pousser les personnes vulnérables à faire de mauvaises choses, comme dans n’importe quelle autre communauté. Je ne suis pas non plus au courant d’une quelconque preuve qui indiquerait que le problème des mauvaises influences est plus répandu dans la communauté thériane/otherkin que partout ailleurs.

Q: Et en ce qui concerne les ex-thérians/otherkin ?

R: Les fois où j’ai entendu parler de ça, c’étaient des individus qui avaient été harcelés jusqu’à ce qu’ils renoncent à leur identité; je me souviens d’un individu en particulier qui disait quelque chose de ce goût là sur quelqu’un qu’il connaissait avoir été “à juste titre” harcelé à cause de leur identité otherkin jusqu’à ce qu’il l’abandonne. Il y a une conclusion à en tirer, et ce n’est pas que les thérians/otherkin “font semblant” (quand, je le rappelle, il est question de bizarrerie), mais c’est que quelques individus ont été tyrannisés jusqu’au point où ils ne pouvaient se sentir bien qu’en renonçant à leur identité propre.

Même s’ils sont sincères, je doute qu’il n’y ait qu’une seule explication étant donné la diversité des thérians/otherkin. Peut être qu’ils se sont forcés à supprimer l’expression de leurs tendances thérianthropes/otherkin, et ont en quelque sorte supprimé leurs instincts (et il s’agit en fait de dressage; on ne fait pas disparaître de tels comportements par magie en claquant des doigts). Ca ne veut pas dire que nous le pouvons tous; d’autre part je n’y vois pas trop l’intérêt si cela pourrait être une source de problèmes, étant donné que vouloir refaçonner son mental peut produire de sales effets secondaires.

Tous les ex-thérians/ex-otherkin que j’ai vus le sont prétendument et sans preuve de leur existence même, ou venant de suggestions impolies et absurdes d’individus (ou plutôt des individus harcelant ceux qui ne les bloquent pas sur Tumblr) que si des personnes ont pu se tromper [sur leur identité; ndt], cela signifie que nous sommes tous dans l’erreur. Même chose pour les ex-multiples. Ces individus sont soit inconscient du fait qu’ils ne sont pas le centre de monde, soit inconscient du fait que l’idée que “une personne se trompant signifie que tout le monde se trompe” voudrait dire que le cancer, l’hémophilie, l’autisme, le syndrome d’Asperger, les rhumes, la personnalité antisociale, l’obésité, et toutes les orientations sexuelles possibles, n’existent pas non plus.

En général, ces personnes prétendent que la science et/ou la religion repoussent la thérianthropie/otherkin en dehors du domaine du possible… en dépit du fait que j’ignore quels peuvent être les arguments vis à vis de la science, et ma réaction vis à vis de l’approche religieuse est identique à celle que j’ai face à quelqu’un qui essaye d’obliger tout le monde à adhérer à ses croyances.

J’aimerais aussi souligner le fait qu’il existe des thérians qui sont des chefs religieux (à l’échelle locale) et des scientifiques. Ca ne prouve rien en soi, mais cela suggère néanmoins que ces personnes n’ont trouvé aucune contradiction entre la thérianthropie et la science ou la religion, respectivement. Je sais bien, évidemment, que les humains ont cette capacité à avoir deux opinions différentes à la fois (et ceci est à la limite de l’argument d’autorité), mais je pense que c’est tout de même suffisamment pertinent pour qu’il en soit fait mention.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité, où que tu sois, tes bons Esprits veillent sur toi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://The-radius-of-mystery.skyblog.com
Kitsune
Esprit Savant
Esprit Savant
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 199
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 20
Localisation : Savoie, 73

MessageSujet: Re: Guide de la thérianthropie pour les sceptiques   Lun 7 Déc 2015 - 13:05

Merci du partage j'ai trouvée cella très intéressant :3

_________________
Degénération.
We are alone but, side by side.

J'aurais aimé t'aimer, comme on aime le soleil. Te dire que le monde est beau et que c´est beau d'aimer. J'aurais aimer t'écrire, le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire.
Devenir le soleil, pour sécher tes sanglots. Et faire battre le ciel pour un futur plus beau Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien. Ce monde n'est pas pour moi. Ce monde n'est pas le mien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Guide de la thérianthropie pour les sceptiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le guide de l'aromathérapie pour toute la famille: attention danger!!
» Réchauffement climatique : preuve pour les sceptiques!!!
» Recevoir une réponse, un conseil, être guidé dans un choix, avoir des indications pour l’avenir.
» Méthode pour rentrer en contact avec son guide interieur ou ange gardien
» Guide survie pour automobilistes bloqués par la neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Univers Otherkin :: Documentation sur les Otherkins :: Source d'informations :: Le Coin des Sceptiques-
Sauter vers: