Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Nous sommes ce que nous croyons et ce que nous ressentons.
 
AccueilPortail de HoSWFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Article scientifique] La bête au coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: [Article scientifique] La bête au coeur   Mar 2 Sep 2014 - 11:27

Lecture de l'article "The beast within - anthrozoomorphic identity and alternative spirituality in the online therianthropy movement" publié en 2013 par Venetia Laura Delano Robertson dans Nova Religion: the journal of alternative and emergent religions, volume 16 n°3. Le titre se traduit par : la bête au coeur - identité anthropozoomorphique et spiritualité alternative dans le mouvement internet de thérianthropie. Téléchargeable avec le lien suivant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Traditionnellement le terme de "thérianthrope" est utilisé pour décrire des représentations mi-humaines mi-animales dans l'art préhistorique et en archéologie. Mais sur Internet, le terme désigne quelque chose de tout à fait différent : il s'agit de personnes qui ressentent une connexion si profonde avec une espèce animal, qu'elles considèrent que cet animal fait partie intégrante de leur identité.

Il semblerait que cette nouvelle signification du mot thérianthrope, soit un des aspects de la spiritualité postmoderne, un mélange de traditions, paganisme, spiritualités, psychologie, superstitions d'un peu partout, retirées de leur contexte d'origine et réaggrégées en un nouveau système de croyances. Le tout, orienté vers une narration personnalisée au contraire des mythes religieux qui eux sont communs à des populations entières.

C'est l'accès à Internet et l'hyperconnectivité entre les personnes qui favorise la transmission de toutes ces croyances et le développement de spiritualités "à la carte", adaptées à chaque individu.

L'auteur de l'article souligne en guise d'exemple (car l'identification nonhumaine remonte au moins aux années 1970) comment une communauté de "fans de loups-garous" s'est orienté en direction d'une quête de soi-même, d'une quête spirituelle, dans les années 1990, donnant naissance à une communauté theriane. Internet et le partage des idées a joué un rôle très important durant les vingt dernières années dans le développement et l'entretien de ces nouvelles spiritualités.

Il ne s'agit pas à proprement parler de religion, mais le cadre spirituel qui est offert aux therians (et aux otherkins en général) par ces croyances permet d'offrir aux nonhumains un cortège de croyances métaphysiques, spirituelles et existentielles similaires à celles apportées par une religion au sens classique du terme. Il s'agit, pour l'auteur, d'un nouveau mode de sacralisation du soi.

Le lien historique entre les créatures légendaires changeant d'apparence entre un animal et un humain, et les therians en tant qu'identification nonhumaine, n'est pas évident à comprendre. Les therians d'Internet reprennent le vocabulaire des légendes avec des termes comme "garou" ou "lycanthrope" ou "métamorphe" ou "shift". Les légendes de la lycanthropie remontent à plusieurs miliers d'années et un terme existe, "lycanthropie clinique" pour désigner les gens dont la perception corporelle est perturbée au point qu'ils soient persuadés d'être changés en animal.

Au contraire, les membres fantômes des thérians, qui ne sont jamais perçus au point d'effacer la conscience de la forme physique. La connexion des therians est plus spirituelle ou psychologique, les therians ne sont jamais persuadés d'être physiquement changés en animal (bien que certains, rares, pensent que ça soit possible).

En-dehors de la réutilisation du vocabulaire tournant autour des êtres-garous, c'est un lien culturel qu'on peut trouver entre les lycanthropes des légendes et les therians d'Internet, tout simplement parce que les légendes de garous dans lesquelles ils ont baigné de par leur culture, ne peut PAS ne pas avoir d'influence, même minime, sur leur perception d'eux-mêmes. A-travers les récits d'horreur gothique de l'époque Victorienne, et leur réappropriation et intégration par les therians d'Internet (au moins sous forme de vocabulaire), ce sont d'autres problèmes qui peuvent s'exprimer comme l'anxiété, des réflexions vis-à-vis de la société, la sexualité, la part d'animalité chez les humains, la sexualité des femmes...

L'influence culturelle a aussi pu se faire à-travers la popularisation de récits dans lesquels des protagonistes idéalisés peuvent se changer en animaux. De même le nombre important d'oeuvres dans lesquelles les personnages sont des animaux anthropomorphes, a pu influencer la construction de l'identification et de l'image de soi dans notre société postmoderne. Le symbolisme animal prend un sens complexe dans notre société, en passant par une forme d'art (style furry), des modifications corporelles pour ressembler à un animal (phénomène très rare), ou des jeux sexuels ("pony play" chez les pratiquants du BDSM).

Les furries sont ceux qui externalisent le plus cette relation à l'animal humain à travers leur art, leurs costumes. Chez les furries on peut retrouver une part non-négligeable de personnes souffrant de dysphorie de l'espèce (sentiment de ne pas être dans le corps de la bonne espèce), et / ou ressentant une sorte de lien mystique avec l'espèce à laquelle appartient leur "personnage-moi-furry". Attention cependant à ne pas confondre les therianthropes au sens moderne du terme, et les furries. Ce sont deux communautés totalement distinctes même si certaines personnes peuvent faire partie des deux.

Les néopaïens internalisent plus cette relation en célébrant le sacré dans les animaux, idéalisant les archétypes qu'ils représentent. Il y a beaucoup de métaphores de transformation animale dans les pratiques néopaïennes. Dans ce cadre, la métamophose permet d'édablir un lien entre l'humain et l'animal, le sacré et le profane, le passé et le présent.

Le shamanisme moderne met lui aussi en exergue l'importance du lien humain-animal, en tant que moyen d'atteindre et de comprendre l'essence humaine.

Nous le voyons, le lien entre l'humain et l'animal est complexe et très ancien. Dans le cas des therianthropes au sens moderne du terme, ce lien est un lien identitaire.

Les premières communautés online de therians ont permis à des adultes sobres et sains d'esprit, de discuter de ressentis et d'expériences qui étaient considérés comme tabous auparavant. Ces personnes ont pu rencontrer auprès les unes des autres, l'acceptance et les connaissances dont elles avaient besoin pour leur propre développement personnel.

Pour l'auteur de l'article, en endossant la dualité humain-animal, les therians se sont retrouvés en-dehors du conformisme de la société, dans une position sacrée qui auparavant appartenait aux shamans, sorcières etc. Perdus à la frontière entre deux mondes, conscients de l'animalité inhérente à la nature humaine, ils ne sont au final ni vraiment humains ni vraiment animaux. Ils marchent dans un monde de spiritualité, d'ouverture d'esprit, et d'altruisme.

Avec le temps et le partage, la communauté therian a développé une sorte de tradition du débat et de la discussion, non pas dans le but de se disputer pour savoir qui a raison, mais dans le but commun de mieux comprendre le phénomène d'humanimalité.

L'article continue en décrivant certains aspects de la thérianthropie, vus par les thérianthropes. Il s'agit de l'origine de l'identité, de l' "éveil", des shifts, des membres fantômes. Je ne résume pas cette partie de l'article, vous trouverez facilement de quoi il s'agit ailleurs sur le Net.

L'auteur associe la thérianthropie aux autres spiritualités basées sur un "éveil". Il s'agit donc pour l'auteur, d'une spiritualité cherchant à sacraliser le divin en soi, ici sous la forme d'un "autre", en l'occurence un animal. En ce sens le therian deviant un être limital, situé sur le seuil qui sépare le sacré du profane, l'humain de l'animal, le corps de l'âme, le mâle de la femelle, et toutes les autres dualités. Les therians sont le lien entre les humains et la nature, les humains et leur propre animalité. L'aperçu d'un futur plus harmonieux, internalisant le sacré en toute chose et offrant une vision du monde en-dehors des normes sociales.

Conclusion de moi

Le meilleur article que j'ai pu lire jusqu'à présent, celui qui dit (et de bien loin !) le moins de conneries et qui est le plus respectueux des nonhumains. Ah, si tous les travaux sur le sujet pouvaient être pareils...

Et vous, vous pensez quoi de cet article ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
Eiryon
Modérateur
Modérateur
avatar

Tu es : En recherche
Messages : 980
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22
Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: [Article scientifique] La bête au coeur   Mar 2 Sep 2014 - 12:41

Ohoh, très beau, cet article!

_________________
Ceci n'est que le fruit de mes réflexions.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Article scientifique] La bête au coeur   Mar 2 Sep 2014 - 22:46

Plutôt sympa, cet article! Ça m'a fait penser que, selon moi, il serait une bonne idée de faire quelques études sur la structure neurologique des thérians et otherkins, ça serait intéressant, je pense. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Zamikoniel Zemakoniel
Traducteur
Traducteur
avatar

Tu es : Fictionkin
Messages : 1990
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : entre la chaise et l'écran

MessageSujet: Re: [Article scientifique] La bête au coeur   Mer 3 Sep 2014 - 7:42

Oui, pareil, je suis du même avis. Malheureusement les "scientifiques" qui s'intéressent aux nonhumains sont principalement les sociologues et les artistes et on se trouve avec des "énormités" comme une … "thèse" indiquant que otherkin = otakukin = furry = groupe de fans oO ou encore, "les otherkins sont apparus à cause des débats sur Tumblr" O.O

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le journal sur mon blog est désormais privé. Pour le mot de passe, merci de me contacter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deslicornesetdeshommes.kazeo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article scientifique] La bête au coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Article scientifique] La bête au coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment rédiger un article scientifique : Corps de l’article
» aidez moi svp: comment publier un article scientifique
» [Article scientifique] La bête au coeur
» Papiers scientifiques présentés par Jean-Pierre Petit lors de colloques internationaux
» Le rovers de la Nasa trouve des preuves de l'eau souterraine sur Mars (article en anglais)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Univers Otherkin :: Documentation sur les Otherkins :: Les Thérianthropes-
Sauter vers: