Communauté Otherkin Francophone
Bienvenu cher visiteur !

Ce forum a été créer pour aider, soutenir, informer et répondre à toutes questions susceptibles de pousser votre curiosité à bout. Bien entendu, la rigolade et l'amusement sont de mises pour une bonne ambiance, mais il faut garder à l'esprit que le sujet principal de ce forum est sérieux. En venant ici, c'est pour poser des questions, vous informez (et sûrement aussi pour des raisons personnelles), mais garder l'esprit ouvert à toutes possibilités, peu importe les opinions des autres. On dit toujours ''Le respect se donne que si c'est réciproque.'' C'est la même chose pour les opinions! Si vous respectez l'opinion d'autrui, ils respecteront la vôtre. N'hésitez plus ! L'inscription est anonyme, immédiate et gratuite.

Elle vous permettra de prendre part, vous aussi, aux échanges qui se déroulent sur "La communauté Otherkin".

Vous souhaitez prendre la parole, faire part de vos expériences, donner votre avis, dialoguer avec d'autres, partager vos informations ?

Alors cliquez sur l'icône "S'enregistrer", en haut à droite de la page que vous avez sous les yeux, puis complétez les quelques informations demandées (pseudonyme, adresse électronique...) : vous pourrez alors venir immédiatement poster sur le forum.

Au plaisir de vous lire.


Forum de la communauté Otherkin Francophone
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inquiétude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Inquiétude   Mar 25 Mar 2014 - 23:02

Bonjour/Bonsoir, la nuit dernière j'ai fait un rêve très... étrange en un sens. Lorsque je me suis réveillée j'ai tout de suite commencé à l'écrire pour ne pas oublier. Il est très détaillé, parce que je venais tout juste d'en sortir quand j'ai écrit ça. Ce qui me tracasse c'est le démon dont il est question dans mon rêve, Marbas. La première fois où il en a été question c'était dans une conversation que j'avais avec quelqu'un que j'ai oublié, c'était lui qui causait les événements qui arrivaient dans mon rêve. La seconde, il a tenter de me faire tuer, je savais ce c'était lui qui voulait ma peau, mais je n'avais pas de preuve.
Je ne peux dire que tout cela m'inquiétait vraiment avant ce matin, mais c'est la troisième fois... tous ces rêves ont été fait dans les six derniers mois et il y a de cela quelques semaines j'ai croisé un démon, suivi de son chien de l'enfer, dans la rue et il m'a sourit... Peut-être que je m'inquiète pour rien, mais j'aimerais savoir ce que vous en pensez.
PS: (J'ai écrit ça à en parti à quatre heure du mat pour m'en souvenir alors je m'excuse du nombre de fautes en avance)

Alors mon rêve  va comme il est décrit ci-dessous (si vous avez la flemme de le lire au complet allez au paragraphe 7 ou 8, le début est plutôt du n'importe quoi).  

La soirée est déjà bien entamer, les convives discutent de manière animés autour d'un verre dans la pièce adjacente; la salle de bal. Les derniers arrivés viennent tout juste de passé les massives portes doubles de l'entré du manoir. C'est d'un pas pressé qu'il passent devant moi pour rejoindre les autres. Un verre plein de liquide transparent dans les mains, je discute tranquillement avec un proche des organisateurs de l'évènement dans le hall. Je ne sens aucun besoin d'aller rejoindre la masse, après tout, je suis ici pour affaire et non pour les festivités. Est-ce l'anniversaire de mariage des organisateurs, ou était-ce pour fêter leur fiançailles? Je ne saurais le dire, mais cela m'importe peu, ma présence est seulement requise pour m'assurer qu'il n'y aura pas de grabuge dans le manoir. "Ah... l'été 1802" Pensais-je avec un brin de nostalgie que je ne pourrais justifier. Malgré l'année, il me semble tout à fait normal de voir certains des convives se présenter en jean ou en pyjamas en flanelle.

Bien que toute la mise en scène ne fasse aucun sens je n'y prête pas vraiment attention. De là où je me trouve, il m'est possible d'entendre la mélodie de violons et violoncelles joué dans la salle de bal. L'ambiance est agréable, je prends une gorgé de la boissons dans mes mains alors que les lumière vacillent. C'est étrange, surtout que je pourrais gager qu'il n'y avait que des chandelles avant cela. Celui avec qui je faisait la conversation regarde au plafond, les sourcils froncés. Je m'apprête à faire passer un commentaire lorsque je me rend compte de quelque chose: les violons ce sont tus, la musique a cessé de jouer. Un coup d'œil dans la salle de bal m'indique que personne n'a remarquer et que lorsque je viens pour reposer mon regard sur l'homme qui se tenait à quelques pas de moi, mes yeux tombent sur du vide.

Il s'est volatilisé... Je n'ai point le temps de me questionner à savoir ce qu'il se passe qu'il n'y a plus de lumière dans le manoir. Plonger dans la pénombre, les convives s'affolent et se mettent à paniquer. Par pur instinct je sors par la porte d'entré et m'éloigne un peu. Mes yeux scannent le terrain herbeux qui se perd graduellement dans les ténèbres épaisse de la nuit d'été. La tension monte, un petit nuage brumeux s'échappe de mes narines. "Ça ne fait aucun sens..." Me dis-je. Les invités sortent en masse du manoir, la plus part crient d'horreur alors que d'autres tiennent et agitent fermement de fins bouts de bois.

C'est à ce moment que j'aperçois ce qui les effraient tant: des détraqueurs. Ceux avec les bouts de bois, des baguettes, lance des sors de patronus sur les créatures tout droit sortit de la série d'Harry Potter. Une de ces horreurs voilée passent tout près de moi et pour une sombre raison je me mets à la pourchasser. Je cours aussi vite que mes jambes me le permettent, chassant la créature. Sachant que je ne peux la rattraper de cette façon mon corps fait une transition humain à loup aussi fluide que de l'eau. Sous cette forme, je suis en mesure de rattraper la chose.

Ma poursuite m'amène tout près de l'orée de la forêt où je suis en mesure de bondir sur le détraqueur. Malheureusement, le son de mes mâchoires claquant résonne dans mon crâne alors qu'elles se sont refermée sur du vide. Un grondement de frustration m'échappe, mais je remarque que même si les crie se font toujours aussi présent, je ne vois plus aucune créature voilée sur le terrain. "Rien ne fait de sens" me répétais-je.

Je fais quelque pas vers la forêt lorsque je suis de retour sur mes pieds. L'odeur de la rosée sur l'herbe et la forêt me parviennent au nez. Je ne me préoccupe plus des cris strident qui résonne à quelques centaines de mètres de moi, je ne fais qu'apprécier la sensation de l'herbe fraiche sur mes pieds nus. Comme un automate, je m'enfonce dans la forêt, une forêt constituée uniquement de conifères.

Après avoir marché pendant quelques mètres sous d'immenses sapins géants, "Des redwoods" la variété des arbres géants résonnant dans ma tête. Je stoppe ma marche abruptement, alors que je sens quelque chose de chand, moite et légèrement visqueux sous mes pieds. Un lampadaire s'allume à quelques pas de moi, dans une clairière, illuminant d'une teinte orangé les alentours. Mon regard se porte sur mes pieds, ils sont couvert de sang. Puis il m'est possible de voir plusieurs corps, quelque chose en moi sait qu'ils sont encore frais, éparpillés d'une manière réfléchie un peu partout dans la forêt autour de moi.

C'est d'un pas décider que je me rends jusqu'au centre de la clairière, mes pied pataugeant légèrement dans les marres de sang disparates. Trois personnes que je ne connais pas débouchent dans la clairière en courant et en criant à tue-tête. Ils viennent d'instinct se mettre derrière moi lorsqu'ils voient que je n'ai pas peur.

À peine quelques secondes s'écoulent avant que deux créatures ayant une apparence vaguement humaine sortent à leur tour du sous-bois. Leur peaux est pâle et crasseuses, leurs crânes dénudés de cheveux et leurs yeux aveugle brillent d'une lueur rouge corail. "Des goules" me murmure ma conscience à l'oreille alors qu'une certaine appréhension m'envahit. La créature la plus proche montrent ses dents cariés et pointues et produit un son aigu, inhumain. Il n'y a aucune intelligence dans leur yeux et même s'ils ont déjà été humains, je n'hésite pas une seconde lorsque je bondis sur le plus près. Les doigts de ma mains droite s'enfonce profondément dans la chair putréfié alors que ma gauche tiens le coup du goules pour l'empêcher de me mordre. Mon pied droit lui brise ensuite le genou gauche sans trop de résistance, ce qui fait tomber la créature à genou et la distrait de la même manière. Profitant de la distraction mes mains se posent sur son crâne et brisent le coup du goule, qui tombe inerte sur le sol. Un cadavre de plus ne changerais en rien le paysage.

L'autre créature, qui n'avait pas bouger depuis qu'elle était arriver sur la scène, recule d'un pas lorsque je pose mon regard sur elle. Je fais un pas vers elle avant qu'elle ne décide que les trois humains derrière moi n'en valle pas la peine et déguerpit.

Une vague de satisfaction m'envahit avant de se remplacer par une rage sans nom lorsqu'un démon aux traits humains, vêtu d'une soutane s'avance dans la clairière. Il n'est pas puissant, il n'est qu'un serviteur d'un démon beaucoup plus puissant. Il lâche un rire qui m'écorche les oreilles et si je pensais déjà être en colère, je me trompais. Par contre, je me réjouis déjà de rajouter son cadavre à ceux qui jonchent le sol. Sans réfléchir je bondis, mon corps redevenant celui d'un loup, et pour la deuxième fois cette nuit, mes mâchoires se referme sur du vide alors que le démon a disparu.

De retour sur deux jambes je lâche un puissant hurlement de frustration, la haine coulant dans mes veines comme un torrent de flammes. Je me met à hurler des mots dans une autre langue, quelque chose qui sonne comme un mélange d'arabe, d'une langue scandinave et d'une autre qui ne ressemble en rien à ce qu'il y a sur terre. Pourtant, malgré le fait que je connais pas un mots dans cette langues quand je suis éveillés je sais exactement ce que je dis. Je m'époumone à traiter Marbas, le patron du démon à la soutane, de lâche, je lui ordonne de se montrer, de venir se battre. J'ai soif de vengeance, d'un combat, de mort.

J'aperçois du mouvement à l'orée de la clairière. C'est un autre serviteur qui attendait dans l'ombre, ce n'est pas le démon que je voulais, celui-là est faible. Sans jamais arrêter de hurler des insultes dans cette langue étrange, je rattrape le démon serviteur. La peur se lis dans les yeux de son hôte. Il tente et échoue d'une manière misérable à échapper à mon courroux. La force de mon esprit l'a jeter au sol avant qu'il ne puisse tenter de courir. Plaçant mon pied sur la gorge du démon, je lui dis "Je réserve le même sort à ton maitre", toujours dans la langue étrange. Le démon hurle de douleur alors qu'il se met à brûler, les flammes avide le dévorant. Sachant ce que je suis, je n'ai rien à craindre des flammes, elles lèchent allégrement mes mollets sans douleur, sans laisser de traces.

Une fois le corps réduit à un amas de chair calciné, je retirer mon pied de ce qui était auparavant la gorge du démon. Je suis toujours en colère, mais je sais qu'il ne viendra pas. Une fois fait, une âme brisée s'approche. Elle ressemble à un goule, mais ses yeux sont encore intelligent alors je la laisse faire. Elle s'approche des restes fumants puis me regarde avec de la crainte dans ces yeux. "Manger?", demanda-t-elle à mon égard tout en pointant les restes du démon. Un long soupir d'exaspération m'échappe, puis je hoche de la tête avant de m'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Xenas Mentras
Esprit Neutre
Esprit Neutre
avatar

Tu es : Otherkin
Messages : 58
Date d'inscription : 24/07/2015
Age : 22
Localisation : Draconia
Phrase perso : Si tout, c'est tout,
alors
tout, c'est rien.
Donc,
Si rien, c'est rien,
alors
rien, c'est tout.

C'est l'illusion qui m'a soufflé sa devise.

MessageSujet: Re: Inquiétude   Ven 24 Juil 2015 - 21:33

Bonjour. Je ne sais pas si t'as toujours trouvé une interprétation ou pas, alors... J'en viens aux nouvelles.

_________________
Forçons l'équilibre;
I went to sleep without knowing If I'd ever wake up. I wasn't made for the world I left behind. I Was... Incomaptible. But the world changed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Inquiétude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alimentation animale: les OGM, source d'inquiétude
» Aucun Bras, aucune Jambe, aucune Inquiétude...
» L'inquiétude est un manque de Foi !
» Bannis l'inquiétude, car tu n'as rien à craindre...
» Inquiétude au sujet de l'aspartame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Otherkin Francophone :: Esotérisme, Metaphysique & Spiritualité :: Sentiers de l'Ame : Rêves et Interprétations-
Sauter vers: